عن خَيْثَمَةَ، قال: كنا جلوسًا مع عبد الله بن عمرو، إذ جاءه قَهْرَمَانٌ له فَدَخَلَ، فقال: أَعْطَيْتَ الرَّقِيقَ قُوتَهُمْ؟ قال: لا، قال: فَانْطَلِقْ فَأَعْطِهِمْ، قال: قال رسول الله -صلى الله عليه وسلم-: «كَفَى بِالْمَرْءِ إِثْمًا أَنْ يَحْبِسَ عَمَّنْ يَمْلِكُ قُوتَهُ».
[صحيح.] - [رواه مسلم.]
المزيــد ...

D'après Khaythamah, ce dernier a dit : Nous étions assis avec 'AbdaLlah ibn 'Amrû, lorsqu'est venu à lui son intendant. Il est alors entré et a demandé : As-tu donné aux servants leur subsistance. Il a répondu : Non. Alors, il lui a dit : Pars et va leur donner. Puis, il a dit : Le Messager d'Allah - paix et salut sur lui - a dit : " Qu'il suffise à l'individu comme péché qu'il prive de subvenir aux besoins de quiconque dont il a la charge. "
[Authentique] - [Rapporté par Muslim]

L'explication

Dans ce hadith, 'AbdaLlah ibn 'Amrû - qu'Allah les agrée tous les deux - explique l'immense responsabilité de l'homme vis-à-vis de ceux dont il a la charge et pour qui il doit dépenser en leur faveur. Et notamment, au moment où il a appris que l'intendant n'avait pas effectué les dépenses auxquelles avaient droit les esclaves. Il a alors rappelé le hadith du Prophète - paix et salut sur lui - qui stipule que lorsque l'homme prive et néglige quiconque est sous sa responsabilité à cause de son avarice et de sa retenue en ne dépensant pas en sa faveur, alors cela fait partie des plus grandes causes de péché.

La traduction: L'anglais Le bosniaque Le russe Le persan Indien
Présentation des traductions