عن خَيْثَمَةَ، قال: كنا جلوسًا مع عبد الله بن عمرو، إذ جاءه قَهْرَمَانٌ له فَدَخَلَ، فقال: أَعْطَيْتَ الرَّقِيقَ قُوتَهُمْ؟ قال: لا، قال: فَانْطَلِقْ فَأَعْطِهِمْ، قال: قال رسول الله -صلى الله عليه وسلم-: «كَفَى بِالْمَرْءِ إِثْمًا أَنْ يَحْبِسَ عَمَّنْ يَمْلِكُ قُوتَهُ».
[صحيح.] - [رواه مسلم.]
المزيــد ...

Khaythamah relate : « Nous étions assis avec 'Abdallah ibn 'Amr, lorsqu'est venu à lui son intendant. Il est entré et a demandé : "As-tu donné aux servants leur subsistance ? - Il a répondu : Non ! - Il a dit : Pars et va leur donner ! - Puis, il a dit : Le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : 'Suffit à l'individu comme péché le fait qu'il retienne la subsistance de ceux dont il a la charge !'" »
Authentique. - Rapporté par Muslim.

L'explication

Dans ce hadith, 'Abdallah ibn 'Amr (qu'Allah l'agrée, lui et son père) explique l'immense responsabilité de l'homme vis-à-vis de ceux dont il a la charge et en faveur de qui il doit dépenser. Notamment, au moment où il a appris que l'intendant n'avait pas effectué les dépenses auxquelles avaient droit les esclaves. Il a alors rappelé le hadith du Prophète (sur lui la paix et le salut) qui stipule que le fait que l'homme prive et néglige quelqu'un sous sa responsabilité, ne dépensant pas en sa faveur à cause de son avarice et de sa retenue, fait partie des plus grandes causes de péché.

La traduction: L'anglais L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le chinois Le persan Indien Ouïghour kurde
Présentation des traductions