عن مُطَرِّفِ بن عبد الله قال: « صَلَّيْتُ أنا وعِمْرَانُ بْنُ حُصَيْنٍ خَلْفَ علِيِّ بنِ أَبِي طالب، فكان إذا سجد كَبَّرَ، وإذا رفع رأسه كَبَّرَ، وإذا نهض من الركعتين كَبَّرَ، فلمَّا قضَى الصلاةَ أَخَذَ بيدَيَّ عِمْرَانُ بْنُ حُصَيْنٍ، وقال: قد ذكَّرني هذا صلاةَ محمد -صلى الله عليه وسلم- أو قال: صَلَّى بنا صلاة محمد -صلى الله عليه وسلم-».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Muṭarrif ibn ‘Abdillah relate : « 'Imrân ibn Al-Ḥuṣayn et moi avons prié derrière ‘Alî ibn Abî Ṭâlib. Lorsqu’il se prosternait, il disait : « Allâhu Akbar ! » (Allah est plus Grand [que tout] ! ) En relevant sa tête, il disait de nouveau : « Allâhu Akbar ! » En se relevant des deux premiers cycles, il disait encore : « Allâhu Akbar ! » A la fin de la prière, 'Imrân ibn Ḥuṣayn me prit la main et dit : « Cet homme m’a rappelé la prière de Muḥammad (sur lui la paix et le salut) ! » - ou bien : « Il a prié avec nous comme le faisait Muḥammad (sur lui la paix et le salut) ! »
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim]

L'explication

Ce hadith montre que le symbole de la prière est le fait d’affirmer et de proclamer la grandeur d’Allah, en disant : « Allâhu Akbar ! » (Allah est plus Grand [que tout] ! ) . Muṭarrif ibn ‘Abdillah relate qu’il pria, en compagnie de 'Imrân ibn Ḥuṣayn (qu’Allah l’agrée), derrière ‘Alî ibn Abî Ṭâlib (qu’Allah l’agrée). Ce dernier disait : « Allâhu Akbar ! » lorsqu’il se baissait pour se prosterner, lorsqu’il relevait sa tête de la prosternation et une fois debout, dans les prières de plus de deux cycles, lorsqu’il se relevait du (« Tashahud »). Or, beaucoup de gens avaient délaissé le fait de prononcer le « Takbîr » à voix haute à ces moments. Après la prière, ‘Imrân (qu’Allah l’agrée) prit la main de Muṭarrif et lui dit que ‘Alî (qu’Allah l’agrée) lui avait rappelé la façon de prier du Prophète (sur lui la paix et le salut), qui prononçait le « Takbîr » aux mêmes moments.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions