عن عبد الله بن عمر -رضي الله عنهما- عَنِ النَّبيِّ - صلى الله عليه وسلم - قَالَ: «إذا اسْتَأذَنَت أَحَدَكُم امرَأَتُه إلى المسجِد فَلا يَمنَعهَا، قال: فقال بلال بن عبد الله: والله لَنَمنَعُهُنَّ، قال: فَأَقبَلَ عليه عبد الله، فَسَبَّهُ سَبًّا سَيِّئًا، ما سَمِعتُه سَبَّهُ مِثلَهُ قَطُّ، وقال: أُخبِرُك عن رسول الله صلى الله عليه وسلم وتقول: والله لَنَمنَعُهُنَّ؟». وفي لفظ: «لا تَمنَعُوا إِمَاء الله مسَاجِد الله...».
[صحيح.] - [الرواية الأولى: متفق عليها. الرواية الثانية: متفق عليها.]
المزيــد ...

ʽAbdallah Ibn ʽUmar (qu’Allah les agrée tous les deux) rapporte que le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : « Si la femme de l’un d’entre vous demande l’autorisation de se rendre à la mosquée, alors qu’il ne l’empêche pas de s’y rendre. » Il a dit : Bilâl Ibn ʽAbdillah a alors dit : « Par Allah ! Nous leur interdirons ! » ‘Abdallah se tourna vers lui et l’invectiva violemment en l’insultant, comme jamais je n’avais pu l’entendre, et lui a dit : « Je t’informe que le Messager d’Allah (paix et salut sur lui) a dit cela et tu me dis : « Par Allah ! Nous leur interdirons ?! » Et dans une [autre] expression, il est dit : « N’interdisez pas aux servantes d’Allah de se rendre dans les mosquées d'Allah. »

L'explication

ʽAbdallah Ibn ʽUmar (qu’Allah les agrée tous les deux) rapporte que le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : « Si la femme de l’un d'entre vous demande l’autorisation de se rendre à la mosquée, alors qu’il ne l’empêche pas de s’y rendre. » Et ceci, afin de ne pas la priver [de la récompense] de la prière en groupe à la mosquée. De même, dans ce hadith, il nous est indiqué le jugement de la femme qui sort prier à la mosquée, et ceci est permis. Un des fils de ʽAbdallah Ibn ʽUmar était présent lorsqu’il mentionna ce hadith, et constatant qu’à son époque les femmes s’étaient laissées aller à la coquetterie apparente, contrairement à ce qui avait cours à l’époque du Prophète (paix et salut sur lui), alors son sentiment de jalousie qu’il éprouvait par souci de préservation des femmes le poussa à dire, sans qu’il y ait pour autant l’objectif de s’opposer au Législateur : « Par Allah ! Nous leur interdirons ! » Son père considéra cela comme une contestation de la Tradition (« As-Sunnah ») du Prophète (paix et salut sur lui) et se mit en colère pour Allah et Son Messager et il admonesta violemment son fils. Il [lui] a dit : « Je t’informe que le Messager d’Allah (paix et salut sur lui) a dit cela et tu [me] dis : « Par Allah ! Nous leur interdirons ?! »

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le bengali Le chinois Le persan
Présentation des traductions