عن أبي موسى -رضي الله عنه- قال: قال رسول الله -صلى الله عليه وسلم-: «كَمُل من الرجال كثير، ولم يَكمُل من النساء: إلا آسية امرأة فرعون، ومريم بنت عِمران، وإنَّ فضلَ عائشة على النساء كفضل الثَّرِيد على سائر الطعام».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Abû Mûsâ (qu'Allah l'agrée) relate que le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : « Beaucoup d’hommes ont atteint la complétude, mais parmi les femmes seules Âssiah, la femme de Pharaon, et Marie, la fille de 'Imrân l’ont atteinte. Et le mérite de ʽÂ'ishah par rapport aux autres femmes est comme le mérite du " tharîd " par rapport au reste des autres mets. »
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim]

L'explication

Certes, ceux qui ont atteint le rang de la complétude dans les mérites de la religion et du comportement sont nombreux parmi les hommes. Certains d'entre eux ont atteint le rang de la complétude ordinaire, comme : les savants, les vertueux, les alliés [d'Allah] tandis que d'autres parmi eux ont atteint les plus hauts degrés de la complétude, comme les Prophètes. Toutefois, en ce qui concerne celles qui ont atteint la complétude parmi les femmes, elles sont très peu nombreuses. Et à leur tête, il y a Âssiah la femme de Pharaon. Elle s'appelle : Âssiah bint Muzâḥim, celle qu'Allah a cité en exemple pour incarner la perfection de la foi lorsqu'Il a dit : {( Et Allah a cité en exemple à ceux qui ont cru la femme de Pharaon.)} [Coran : 66/11] Ceci parce qu'elle a cru en Moïse (sur lui la paix), au moment où il triompha des sorciers de Pharaon, et que lorsque Pharaon apprit sa foi, il la châtia d'un châtiment si dur qu'elle mourut attachée à sa foi. Quant à la seconde [femme] : c'est Marie, la fille de ʽImrân, qu'Allah a cité en exemple pour sa chasteté et la plénitude de son adoration. Ensuite, [le Prophète] (sur lui la paix et le salut) a dit : « Et le mérite de ʽÂ'ishah par rapport aux autres femmes est comme le mérite du " tharîd " par rapport au reste des autres mets. » Le « tharîd » est une préparation, à base de pain et viande, considérée par les Arabes comme l'un des mets les plus succulents. On le prépare à partir de pain et de viande. Ainsi, le mérite de ʽÂ'ishah par rapports aux autres femmes est comme le mérite du « tharîd » par rapport aux autres mets ; et il est le meilleur d'entre-eux.

La traduction: L'anglais L'espagnol. L'indonésien Le bosniaque Le russe Le chinois Le persan Indien
Présentation des traductions