عن جابر -رضي الله عنه-: أنه غزا مع النبي -صلى الله عليه وسلم- قِبَل نَجْد، فلما قَفل رسول الله -صلى الله عليه وسلم- قفل معهم، فأدركتهم القَائِلَةُ في وَادٍ كثير العِضَاه، فنزل رسول الله -صلى الله عليه وسلم- وتفرق الناس يَسْتَظِلُّونَ بالشجر، ونَزل رسول الله -صلى الله عليه وسلم- تحت سَمُرَة فعلق بها سيفه وَنِمْنَا نومةً، فإذا رسول الله -صلى الله عليه وسلم- يدْعونا وإذا عنده أعرابي، فقال: «إن هذا اخْتَرَطَ عليَّ سَيفِي وأنا نائم فاستيقظت وهو في يده صَلتًا، قال: من يَمْنَعُكَ مِنِّي؟ قلت: الله -ثلاثا-» ولم يُعاقِبْهُ وجلس، متفق عليه. وفي رواية قال جابر: كنَّا مع رسول الله -صلى الله عليه وسلم- بذَاتِ الرِّقَاعِ، فإذا أَتَيْنَا على شجرة ظَلِيلَةٍ تَرَكْنَاهَا لرسول الله -صلى الله عليه وسلم- فجاء رجُل من المشركين وسيف رسول الله -صلى الله عليه وسلم- معَلَّقٌ بالشجرة فَاخْتَرطَهُ، فقال: تَخَافُنِي؟ قال: «لا»، فقال: فمن يَمْنَعُكَ مِنِّي ؟ قال: «الله». وفي رواية أبي بكر الإسماعيلي في «صحيحه»، قال: من يَمْنَعُكَ مِنِّي؟ قال: «الله»، قال: فسقط السيف مِن يَدهِ، فأخذ رسول الله - صلى الله عليه وسلم - السيف، فقال: « من يَمْنَعُكَ مِنِّي ؟»، فقال: كُنْ خَيرَ آخِذٍ، فقال: «تَشهد أن لا إله إلا الله وَأَنِّي رسول الله؟» قال: لا، ولكني أُعَاهِدُكَ أن لا أُقَاتِلَكَ، ولا أكُون مع قوم يُقَاتِلُونَكَ، فَخَلَّى سَبيلَهُ، فأتى أصحابه، فقال: جئتُكُمْ من عندِ خير الناسِ.
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Jâbir (qu'Allah l'agrée) relate qu'il a pris part avec le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) à une expédition militaire du côté du Najd. Durant le retour, ils se trouvèrent à l'heure de la sieste dans une vallée couverte d'arbres épineux. Les Compagnons se dispersèrent cherchant l'ombre des arbres. Le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) campa aussi sous un arbre Samurah, où il accrocha son épée. Nous fîmes un somme et voilà que le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) nous appelle ! Nous allâmes le voir ; auprès de lui se trouvait un bédouin assis. Le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) dit : « Cet homme vint me trouver pendant que je dormais et s'empara de mon sabre, je me suis réveillé subitement alors qu'il avait le sabre dégainé en main. Il me dit par trois fois : " Qui te protège de moi ? " et je répondis à trois reprises : « Allah ! » Le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) n'en voulut pas à l'homme et s'assit. Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim. Dans une autre version, Jâbir (qu'Allah l'agrée) a dit : « Nous étions avec le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) jusqu'à atteindre « Dhât Ar-Riqâ' ». Quand nous trouvions un arbre ombrageux, nous le laissions pour le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut). Un homme parmi les polythéistes arriva. Le sabre du Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) était accroché à un arbre. L'homme s'en saisit, le dégaina et dit au Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) : « Me crains-tu ? - Non ! Répondit-il. - L'homme reprit : Qui te protège de moi ? - Le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) répliqua : Allah ! » Et dans la version de Abu Bakr al-Ismâ'îly, dans son ouvrage authentique, l'homme dit : « Qui te protège de moi ? - Le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) répliqua : Allah ! » Alors, l'épée tomba de sa main et le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) la récupéra puis lui dit : « Qui donc te protège de moi ? - L'homme répliqua : Sois meilleur preneur et indulgent ! - Le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) reprit : Veux-tu témoigner qu'il n'y a de divinité [digne d'adoration] qu'Allah et que je suis le Messager d'Allah ? - L'homme répondit : Non ! Mais je te promets que je ne te combattrai pas et ne collaborerai en aucun cas avec un groupe qui te combattrait ! » Le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) le laissa poursuivre son chemin, l’homme alla trouver ses compagnons et leur dit : « Je reviens de chez un homme parmi les meilleurs personnes ! »
-

L'explication

Jâbir ibn 'Abdillah (qu'Allah l'agrée) relate qu'il prit part avec le Prophète (sur lui la paix et le salut) à une expédition militaire connue par les historiens sous le nom de la bataille de « Dhât Ar-Riqâ' ». Durant le retour, le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) s'arrêta dans un endroit entouré d'arbres épineux à l'heure de la sieste. Les Compagnons (qu'Allah les agrée) se dispersèrent cherchant l'ombre des arbres contre la chaleur intense du soleil ; puis, le Prophète (sur lui la paix et le salut) campa sous un arbre nommé Samurah où il accrocha son épée et s'endormit ainsi que ses Compagnons. Et voilà qu'un bédouin, que le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) avait combattu, se faufila sans que personne ne le remarque. Il s'empara du sabre du Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) de manière discrète, puis ce dernier se réveilla subitement et dit : « Cet homme vint me trouver pendant que je dormais et s'empara de mon sabre lorsque je dormais, alors je me suis réveillé subitement » lorsque ce bédouin eut le sabre dégainé en main, il prit le dessus contre le Prophète (sur lui la paix et le salut) en criant : « Qui te protège de moi si je veux te tuer ? » Le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) répliqua : « C'est Allah qui me protègera de toi ! » Il le répéta par trois fois. Cela signifie que c'est Allah, Exalté soit-Il, qui nous protègera de toi. En effet, le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) prononça cette parole avec une grande confiance en Allah, Celui à qui l'on s'en remet et en qui l'on place sa confiance avec la certitude de [la vérité de] Sa promesse. L'épée tomba de sa main, le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) la récupéra puis dit : « Qui donc te protège de moi ? », si je veux te tuer. Le mécréant répliqua : « Sois meilleur preneur ! », c'est à dire en étant indulgent et clément en répondant ainsi à la faute par une bonne action. Le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) reprit : « Veux-tu témoigner qu'il n'est de divinité [digne d'adoration] qu'Allah et que je suis le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) ? » L'homme répondit : « Non ! Mais je te promets que je ne te combattrai pas et que je ne collaborerai en aucun cas avec un groupe qui te combattrait. » Le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) le laissa poursuivre son chemin, puis [le bédouin] alla trouver ses compagnons et leur dit : « Je reviens de chez un homme parmi les meilleurs personnes. » Ce qu'a dit ce mécréant est vrai ; en effet, le Prophète (sur lui la paix et le salut) est la meilleure personne en matière de bon comportement. Pour prouver cela, il suffit de l'attestation d'honorabilité qu'Allah, Exalté soit-Il, a émise à son sujet lorsqu'Il dit : {(Et tu es certes d'une moralité imminente ! )} [Coran : 68/8].

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions