عن أبي سعيد الخدري -رضي الله عنه- قالَ: قالَ رسولُ اللهِ -صلى الله عليه وسلم-: "يُوشَكُ أنْ يكونَ خيرَ مالِ المسلمِ غَنَمٌ يَتَّبعُ بها شَعَفَ الجبالِ، ومواقعَ القطرِ يَفِرُّ بدينِهِ من الفتنِ".
[صحيح.] - [رواه البخاري.]
المزيــد ...

Abû Sa’îd al Khudrî (qu’Allah l’agrée) relate que le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : « Bientôt, les meilleurs biens pour un musulman seront des moutons qu’il fera pâturer au sommet des montagnes, là où la pluie tombe, fuyant les tentations et les troubles en emportant - avec lui - sa religion. »
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bûkhârî]

L'explication

Ce hadith indique le mérite qu'il y a à s’isoler en période de troubles. Toutefois, cela n’est pas valable pour celui qui a la capacité de faire disparaître ces troubles, car pour lui c’est une obligation : soit individuelle, soit communautaire. En fait, tout dépend de la situation et de la possibilité. Néanmoins, en dehors des périodes de troubles, quelle est la meilleure chose à faire : s’isoler ou fréquenter les gens ? Les savants ont divergé autour de cette question mais l’avis le plus pertinent consiste à dire qu’il est préférable de se mêler aux gens, pour celui qui pense qu’il résistera au péché. « Fuyant les tentations et les troubles en emportant, avec lui, sa religion. » : Il fuit pour préserver sa religion, par crainte de succomber aux tentations et d’être mêlé aux conflits. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est demandé à l’individu d’émigrer d’un pays où règne le polythéisme vers un pays où règne l’Islam et d’un pays où règne le péché vers un pays où règne la vertu. Il en est de même lorsque la situation change et que les gens changent.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions