عن عائشة أم المؤمنين -رضي الله عنها- قالت: استأذنت النبي -صلى الله عليه وسلم- في الجهاد، فقال: «جهادكن الحج».
[صحيح.] - [رواه البخاري.]
المزيــد ...

D'après 'Aïcha, la mère des croyants - qu'Allah l'agrée - qui a dit : J'ai demandé la permission au Prophète - paix et salut sur lui - de participer au combat. Mais il a dit : " Votre combat est le pèlerinage. "
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bûkhârî]

L'explication

D’après ‘Aïcha, la mère des croyantes, - qu’Allah l’agrée - celle-ci demanda au Prophète - paix et salut sur lui - de l’autoriser à combattre avec lui afin de récolter le mérite du combat. Alors, le Prophète - paix et salut sur lui - expliqua que la participation au combat et la lutte contre les ennemis n’étaient pas prescrits aux femmes étant donné, de manière générale, la faiblesse de leur corps, la sensibilité de leur cœur et le fait de ne pas supporter les dangers. Toutefois, cela ne les empêche pas de s’occuper de soigner les blessés, d’abreuver les combattants assoiffés, ainsi que d’autres œuvres similaires. En effet, il est rapporté dans le recueil authentique d’après un hadith d’Oum ‘Atiyyah - qu’Allah l’agrée - que celle-ci a dit : « J’ai combattu avec le Messager d’Allah - paix et salut sur lui - en participant à sept expéditions militaires. Je me tenais à l’arrière et je veillais sur leurs montures, je leur préparais à manger, je soignais les blessés et je m’occupais des malades. » Il a dit que leur combat était durant le pèlerinage et la comparaison du pèlerinage et de la ‘Umrah au combat réside dans les préparatifs des voyages, l’éloignement des pays, la séparation d’avec la famille, le danger des voyages, la fatigue physique et le fait de dépenser ses biens. Et Muslim a rapporté un hadith d’Anas [qu’Allah l’agrée] comme quoi : « Oum Sulaym prit un poignard, le jour de Hunayn, et a dit au Prophète - paix et salut sur lui - : J’ai pris ce poignard, et si quiconque parmi les polythéistes s’approche de moi je l’éventre. » Ceci indique donc la permission du combat même s’il y a dans ce hadith ce qui prouve que la femme ne doit combattre que pour se défendre. Toutefois, ce hadith n’indique pas que la femme vise la rencontre avec l’ennemi et demande à l’affronter.

La traduction: L'anglais Le bosniaque Le russe Le persan Indien
Présentation des traductions