عن أبي سعيد الخدري أن رجلًا هاجر إلى رسول الله -صلى الله عليه وسلم- من اليمن فقال: «هل لك أحَدٌ باليمن؟»، قال: أَبَوَاي، قال: «أَذِنَا لك؟» قال: «لا»، قال: «ارْجِعْ إليهما فاستأذِنْهُما، فإنْ أَذِنَا لَكَ فَجَاهِدْ، وإلا فَبِرَّهُمَا».
[صحيح بشواهده.] - [رواه أبو داود وأحمد.]
المزيــد ...

D'après Abû Sa'îd Al Khudrî [qu'Allah l'agrée], un homme émigra du Yémen vers le Messager d'Allah - paix et salut sur lui - et [une fois arrivé] il lui a demandé : " As-tu quelqu'un au Yémen ? " Il a répondu : Mes deux parents. Alors, il a demandé : " T'ont-ils donné l'autorisation ? " Il a répondu : Non. Alors, il lui a dit : " Retourne auprès d'eux et demande-leur l'autorisation. S'ils te l'accordent, alors combat ; sinon [reste auprès d'eux et] fait preuve de piété filiale à leur égard. "
[Authentique d'après ses ḥadiths témoins] - [Rapporté par Abû Dâwud - Rapporté par Aḥmad]

L'explication

Ce hadith nous apprend qu'un homme est venu du Yémen afin de demander l'autorisation au Prophète - paix et salut sur lui - de participer au combat. Alors, il lui a demandé s'il avait des parents et si ceux-ci lui avaient donné l'autorisation, ou non, de partir au combat. Ce qui est apparent de la situation de cette personne est qu'ils ne lui ont pas donné leur autorisation. Alors, le Prophète - paix et salut sur lui - lui ordonna de retourner auprès d'eux et de se montrer bienfaisant envers eux et de faire preuve de piété filiale à leur égard. Ce hadith indique donc que l'autorisation des parents à propos du combat est une affaire à prendre en considération.

La traduction: L'anglais Le bosniaque Le russe Le persan Indien
Présentation des traductions