عن جبير بن مطعم -رضي الله عنه- قال: بينما هو يسير مع النبي -صلى الله عليه وسلم- مَقْفَلَه من حُنَيْن، فَعَلِقَهُ الأعراب يسألونه، حتى اضطروه إلى سَمُرَة، فَخَطِفَت رداءه، فوقف النبي -صلى الله عليه وسلم- فقال: «أعطوني ردائي، فلو كان لي عدد هذه العِضَاهِ نَعَمًا، لقسمته بينكم، ثم لا تجدوني بخيلًا ولا كذابًا ولا جبانًا».
[صحيح.] - [رواه البخاري.]
المزيــد ...

Jubayr ibn Muṭʽim (qu'Allah l'agrée) a dit : « J'étais en compagnie du Prophète (sur lui la paix et le salut) lorsque nous revînmes de la bataille de Ḥunayn. Les bédouins ne cessèrent de le presser et lui demander des biens, jusqu'au point où ils le poussèrent vers des arbustes épineux. Sa cape se prit dans ces arbustes épineux et le Prophète (sur lui la paix et le salut) s'arrêta. Il dit : " Donnez-moi mon vêtement ! Si je possédais des biens au nombre de toutes ces épines, je les aurais partagés entre vous. Puis, vous ne m'auriez trouvé ni avare, ni menteur ni lâche ! " »
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bûkhârî]

L'explication

A son retour de la bataille de Ḥunayn, une plaine se situant entre la Mecque et Ṭâ`if, le Prophète (sur lui la paix et le salut) était accompagné de Jubayr ibn Muṭʽim (qu'Allah l'agrée) ; les gens le harcelèrent pour le partage du butin si bien qu'ils l'acculèrent à un arbre désertique épineux, appelé Samurah, qui lui arracha son vêtement. Les bédouins agrippèrent le Prophète (sur lui la paix et le salut) qui s'arrêta et dit : « Donnez-moi mon vêtement ! Si j'avais autant de chameaux, de vaches et de moutons qu’al-'Aḍâh - qui est un arbre constitué de nombreuses épines - a d’épines, je les aurai distribués parmi vous. » Ensuite, il dit : « vous ne m'auriez trouvé ni avare, ni menteur, ni lâche ! »

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien Vietnamese
Présentation des traductions