عن أنس بن مالك رضي الله عنه عن رسول الله -صلى الله عليه وسلم- أنه كان إذا أكل طعاما، لعق أصابعه الثلاث. قال: وقال: «إذا سقطت لُقمة أحدكم فليُمِطْ عنها الأذى، وليأكلها ولا يَدَعْهَا للشيطان» وأمر أن تُسْلَتَ القَصْعَةُ، قال: «فإنكم لا تدرون في أيِّ طعامكم البركة» وعن جابر بن عبد الله رضي الله عنه أن رسولَ اللهِ -صلى الله عليه وسلم- قالَ: "إنّ الشيطانَ يَحضُرُ أحدَكُم عندَ كلِ شيءٍ من شَأنِه، حتى يَحضُرَهُ عندَ طعامِهِ، فإذا سَقطتْ لقمةُ أحدِكُم فليَأخُذْها فَلْيُمِطْ ما كانِ بها من أذى، ثم ليَأكُلْها ولا يَدَعْها للشيطانِ، فإذا فَرَغَ فليَلْعَقْ أصابعَهُ، فإنه لا يَدري في أيِّ طَعامه البركة"
[صحيحان.] - [حديث أنس رواه مسلم. حديث جابر رواه مسلم.]
المزيــد ...

Anas ibn Mâlik (qu’Allah l'agrée) relate que lorsque le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) mangeait quelque chose, il se léchait les doigts trois fois. Il disait : « Lorsque quelqu’un fait tomber une bouchée, qu’il la nettoie puis la mange et qu’il ne la laisse pas au Diable ! » Il ordonnait également de ne rien laisser dans l’assiette et disait : « Vous ne savez pas dans quelle partie de votre nourriture se trouve la bénédiction. » Jâbir ibn ‘Abdillah (qu’Allah l’agrée) relate que Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : « Le diable accompagne l’homme dans chacune des situations où il se trouve, au point où il l’accompagne lorsqu’il mange. C’est pourquoi, lorsque quelqu’un fait tomber une bouchée, il doit la ramasser, la nettoyer, puis la manger, pour ne pas la laisser au diable. Et lorsqu’il termine, qu’il se lèche les doigts, car il ne sait pas dans quelle partie de sa nourriture se trouve la bénédiction. »
[Authentique dans ses deux versions] - [Rapporté par Muslim dans ses deux versions]

L'explication

Ce hadith met en garde contre le diable et attire notre attention sur le fait que celui-ci accompagne l’être humain dans ses actions et les diverses situations où il se trouve. Il faut donc être sur ses gardes, se protéger contre lui et ne pas se laisser leurrer par sa façon d’embellir les choses. De même, la nourriture que l’être humain s’apprête à manger est bénie, mais il ne sait pas si la bénédiction se trouve dans ce qu’il a mangé, ou dans ce qui reste sur ses doigts, dans le fond de l’assiette ou une bouchée tombée au sol. Pour gagner la bénédiction, il faut donc ne rien rater de tout cela. On entend par : « bénédiction » : la présence du bien, son augmentation et le fait d’en tirer profit. En l’occurrence, ici, la bénédiction désigne la façon dont l’individu, grâce à la nourriture, se nourrit, se protège des maux et reprend des forces pour obéir à Allah, Exalté soit-Il. On peut noter ici cette information intéressante : certains médecins avancent que le bout des doigts sécrète une substance qui aide à la digestion.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions