عن عبد الله بن عمر -رضي الله عنهما- قال: «نهى رسول الله -صلى الله عليه وسلم- عن الْوِصَالِ، قالوا: إنك تواصل؟ قال: إني لَسْتُ كَهَيْئَتِكُمْ، إني أُطْعَمُ وَأُسْقَى». وفي رواية أبي سعيد الخدري -رضي الله عنه-: «فَأَيُّكُمْ أراد أن يواصل فليواصل إلى السَّحَرِ».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

ʽAbdullah ibn ʽUmar (qu'Allah l’agrée, lui et son père) relate que : « L’envoyé d’Allah (sur lui la paix et le salut) a interdit la jonction entre deux jours de jeûne. Ils dirent : - « Toi, tu le fais ! ». Il répondit : « Je ne suis pas comme vous. On me nourrit et l’on m’abreuve. » « Si l'un d’entre vous veut faire la jonction, qu’il la fasse jusqu’à l’aube. »

L'explication

Le Prophète (sur lui la paix et le salut) a interdit aux Compagnons de faire la jonction entre deux jours de jeûne, par miséricorde et compassion envers eux. Cependant, ces derniers, par amour du bien et par désir de s’approcher d’Allah, ont désiré le faire en prenant exemple sur le Prophète (sur lui la paix et le salut). C’est pourquoi ils lui dirent : « Toi, tu le fais ! ». Le Prophète (sur lui la paix et le salut) les informa alors qu'il était nourri et abreuvé et qu'il n'avait nul besoin de nourriture ou de boisson. Quant à celui qui désire faire la jonction, qu’il la fasse jusqu’à l’aube. La législation musulmane est miséricordieuse et aisée à pratiquer. Elle n’est ni contraignante, ni pénible. Elle n’est ni excessive, ni abusive, sans quoi le corps serait accablé et souffrant. Or, Allah ne charge par un individu au-delà de ses capacités. De plus, la simplicité et la facilité aident au maintien de l'action et la protègent de la lassitude et de l’épuisement. Elle renferme la justice qu’Allah a établie sur Terre, puisqu'elle engendre l’accomplissement des adorations qu’Allah a ordonnées et octroie au corps le repos nécessaire pour les accomplir.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le Bengali Le chinois
Présentation des traductions