عن أبي هُرَيْرَةَ -رضي الله عنه- قال: كان رسول الله -صلى الله عليه وسلم- إذا قام إلى الصلاة يُكَبِّرُ حين يقوم، ثم يُكَبِّرُ حين يركع، ثم يقول: سَمِعَ اللَّه لِمَنْ حَمِدَهُ، حين يَرْفَعُ صُلْبَهُ من الرَّكْعَةِ، ثم يقول وهو قائم: ربنا ولك الحمد، ثم يُكَبِّرُ حين يَهْوِي، ثم يُكَبِّرُ حين يَرْفَعُ رأسه، ثم يُكَبِّرُ حين يَسْجُدُ، ثم يُكَبِّرُ حين يَرْفَعُ رأسه، ثم يفعل ذلك في صلاته كلها حتى يقضيها، ويُكَبِّرُ حين يقوم من الثِّنْتَيْنِ بعد الجلوس، ثم يقول: أبو هريرة «إني لأشَبَهُكم صلاة برسول الله -صلى الله عليه وسلم-».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Abû Houreyrah (qu’Allah l’agrée) dit : « Lorsque l’envoyé d’Allah (sur lui la paix et le salut) se levait pour prier, il prononçait le takbîr (le fait de dire : Allâhou akbar) debout, puis il prononçait le takbîr lorsqu’il s’inclinait. Après, en relevant la colonne vertébrale de l’inclinaison, il disait : - Allah entend celui qui Le glorifie. Une fois droit, il disait : - Ô notre Seigneur, à Toi Seul revient la gloire. Puis il formulait le takbîr au moment où il descendait [pour la prosternation]. Ensuite il le formulait lorsqu’il relevait la tête, puis le prononçait lorsqu’il se prosternait, et lorsqu’il relevait la tête [de la prosternation]. Et il procédait de cette manière durant toute la prière. [Enfin], il prononçait le takbîr lorsqu’il se relevait de deux unités de prière, après la position assise. Puis Abû Houreyrah dit : « Je suis celui d’entre vous, dont la prière ressemble le plus à celle de l’envoyé d’Allah (sur lui la paix et le salut). »

L'explication

Toute la prière, ses formules, ses gestes, sont [faits] pour la vénération d’Allah. Dans ce noble hadith, on nous démontre que le symbole de cette prière, est le témoignage que l’infinie grandeur appartient à Allah –Gloire à Lui Le Très Haut L’immense-. [Si proclamer la grandeur d’Allah] est le symbole et la marque distinctive de la prière, c’est bien parce qu’elle a été instaurée pour la vénération et la glorification d’Allah. Ainsi pour entrer en prière, il formule le takbîr de sacralisation au moment où il est droit debout. Puis, une fois finit de réciter, il se baisse pour l’inclinaison et formule le takbîr. Ensuite, au moment où il se relève de l’inclinaison, il dit : « Allah entend celui qui Le glorifie. » et se met alors droit debout. Puis il glorifie Allah, et Le loue pendant sa station debout, et formule encore le takbîr pendant qu’il descend en prosternation. Après, il prononce le takbîr en relevant de la prosternation. Il procède ensuite de la même manière pendant toute sa prière, jusqu’à la fin. Il prononce également le takbîr lorsqu'il se relève du premier tashahhud d'une prière en ayant deux. Le législateur a donc ordonné un takbîr lors de chaque changement de position à l'exception du redressement de l'inclinaison.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le Bengali Le chinois
Présentation des traductions