عن أبي هريرة -رضي الله عنه- قال: قال رسول الله -صلى الله عليه وسلم-: إذا قُبِر الميت -أو قال: أحدكم- أتاه ملكان أسودان أزرقان، يقال لأحدهما: المُنكَر، وللآخر: النَّكِير، فيقولان: ما كنتَ تقول في هذا الرجل؟ فيقول: ما كان يقول: هو عبد الله ورسوله، أشهد أن لا إله إلا الله، وأن محمدا عبده ورسوله، فيقولان: قد كنا نعلم أنك تقول هذا، ثم يُفْسَح له في قبره سبعون ذِراعا في سبعين، ثم يُنَوَّر له فيه، ثم يقال له: نم، فيقول: أرجع إلى أهلي فأخبرهم، فيقولان: نم كنومة العروس الذي لا يوقِظه إلا أحب أهله إليه، حتى يبعثه الله من مَضْجعه ذلك، وإن كان منافقا قال: سمعتُ الناس يقولون، فقلت مثله، لا أدري، فيقولان: قد كنا نعلم أنك تقول ذلك، فيقال للأرض: التَئِمي عليه، فتَلْتَئِم عليه، فتختلف فيها أضلاعه، فلا يزال فيها مُعذَّبا حتى يبعثه الله من مَضْجعه ذلك.
[حسن.] - [رواه الترمذي.]
المزيــد ...

Abû Hurayrah (qu’Allah l’agrée) relate que le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : « Lorsque le mort est enterré, deux Anges noirs aux yeux bleus viennent à lui. L’un d’eux s’appelle : "Munkar", et l’autre : "Nakîr". Ils demanderont : "Que disais-tu au sujet de cet homme ?" Le mort [musulman] dira ce qu’il disait : "Il est le serviteur d’Allah et Son Messager ! Je témoigne qu’il n’y a aucune divinité, digne d'adoration, en dehors d’Allah, et que Muḥammad est Son serviteur et Messager !" Alors, les deux Anges diront : "Nous savions très bien que tu disais cela !" Puis, on lui élargira sa tombe de soixante-dix coudées sur soixante-dix et on l’illuminera. Ensuite, on lui dira : "Dors ! - Il dira : Je veux retourner chez ma famille pour les prévenir ! - Ils lui répondront : Dors paisiblement comme un jeune marié qui n’est réveillé que par la plus aimée des personnes de sa famille !" Il restera ainsi jusqu’à ce qu’Allah le ressuscite de sa couche. Mais, s’il s’agit d’un hypocrite, il répondra : "J’ai entendu les gens dire une parole, alors j’ai dit de même ! Je ne sais pas ! - Les deux Anges diront : Nous savions très bien que tu disais cela ! - On dira alors à la Terre : Resserre-toi sur lui !" Elle se resserrera sur lui, et ses côtes s’enchevêtreront. Puis, il ne cessera d’être châtié dans sa tombe jusqu’à ce qu’Allah le ressuscite de sa couche. »
[Bon] - [Rapporté par At-Tirmidhî]

L'explication

Lorsque le mort est enterré, deux Anges noirs aux yeux bleus viennent à lui. L’un d’eux s’appelle : « Munkar », et l’autre : « Nakîr ». Ils lui demanderont : « Que disais-tu au sujet de cet homme ? » Par l'expression : « Cet homme », ils signifient le Prophète (sur lui la paix et le salut). Le mort répondra : « Il est le serviteur d’Allah et Son Messager ! Je témoigne qu’il n’y a aucune divinité, digne d’adoration, en dehors d’Allah, et que Muḥammad est Son serviteur et Messager ! » Les deux Anges diront : « Nous savions très bien ce que tu allais dire ! » Puis, on lui élargira sa tombe de soixante-dix coudées sur soixante-dix et on l’illuminera. Ensuite, on lui dira : « Dors ! - Alors, il dira : Je veux retourner chez ma famille pour les prévenir ! - Mais, ils lui répondront : Dors paisiblement comme un jeune marié qui n’est réveillé que par la plus aimée des personnes de sa famille ! » Il dormira alors paisiblement jusqu’à ce qu’Allah le ressuscite le Jour du Jugement Dernier. Mais, s’il s’agit d’un hypocrite, il répondra : « J’ai entendu les gens dire une parole, c’était : "Muḥammad est le Messager d’Allah ! (sur lui la paix et le salut)", alors j’ai dit de même. En fait, je ne sais pas s’il est vraiment Prophète ou non. » Les deux Anges diront alors : « Nous savions très bien ce que tu allais dire ! » On ordonnera alors à la Terre : « Resserre-toi sur lui, comprime-le et presse-le ! » Les parties de son corps se resserreront sur lui, et ses côtes s’entrecroiseront jusqu’à se désintégrer par la force de la compression. Puis, il ne cessera d’être châtié dans sa tombe jusqu’à ce qu’Allah, à Lui la Puissance et la Grandeur, le ressuscite le Jour du Jugement Dernier.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le bengali Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions