عن أبي هريرة -رضي الله عنه- مرفوعاً: «لو دُعِيتُ إلى كُرَاعٍ أو ذِرَاعٍ لأَجَبتُ، ولو أُهدِيَ إليّ ذِرَاعٌ أو كُرَاعٌ لقَبِلتُ».
[صحيح.] - [رواه البخاري.]
المزيــد ...

Abû Hurayrah (qu’Allah l’agrée) relate que le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : « Que l'on m'ait invité pour une épaule ou pour une patte, j'aurais certainement répondu ! Et que l'on m'ait offert une épaule ou une patte, je l’aurais certainement acceptée ! »

L'explication

Ce ḥadith montre le bon comportement du Prophète (sur lui la paix et le salut), son humilité, le fait [qu'il aimait] apporter la joie dans le cœur des gens, acceptait tout cadeau, même le plus insignifiant, et qu'il répondait à la personne qui l’invitait chez lui, même s’il savait pertinemment que le repas préparé serait léger. En effet, le but recherché dans le fait d’accepter un cadeau, ou de répondre à une invitation, est de sympathiser et renforcer l’amour mutuel avec la personne qui nous invite ou nous offre un cadeau. En effet, si l’on refuse son cadeau, ou son invitation, alors cela provoquera de l’antipathie et de la haine, d’où l'intérêt de ne pas dénigrer la légèreté du repas ou l’insignifiance du cadeau. De plus, l’épaule et la patte ont été mentionnées afin de rassembler le côté insignifiant et important de la chose, car le Prophète (sur lui la paix et le salut) aimait beaucoup l’épaule, plus que toute autre chose, tandis que la patte n’a aucune valeur en soi.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le Bengali Le chinois
Présentation des traductions