عن عائشة -رضي الله عنها- قالت: «كان النبي -صلى الله عليه وسلم- إذا أراد أَنْ يَخْرُج أَقْرَعَ بَيْن نِسائه، فأيَّتُهُنَّ يَخْرُج سَهْمُها خَرَج بها النبي -صلى الله عليه وسلم-، فَأَقْرَعَ بَيْنَنَا في غَزْوَةٍ غَزَاها، فَخَرج فيها سَهْمِي، فخَرَجْتُ مع النبي -صلى الله عليه وسلم- بَعْد ما أُنْزِلَ الحِجابُ».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

ʽÂïshah (qu'Allah l'agrée) dit : "Lorsque le prophète (paix et salut sur lui) voulait voyager, il tirait au sort entre ses épouses et prenait avec lui, celle qui était désignée. Lors d'une expédition militaire, il tira au sort entre nous ; je fus désignée et je pus ainsi l'accompagner. Ceci se déroula après l'instauration de l'obligation du voile."
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim]

L'explication

ʽÂïshah (qu'Allah l'agrée) nous apprend dans ce hadith que lorsque le prophète (paix et salut sur lui) voulait voyager, il tirait au sort entre ses épouses ; et celle dont le nom sortait, pouvait voyager avec lui. Le prophète (paix et salut sur lui) démontre par là, la parfaite équité dont il faisait preuve avec elles, et le souci qu'il avait de les réconforter et de leur faire plaisir. Un jour, alors qu'une expédition millitaire se préparait, celle de la bataille de Banû Mustalaq, le prophète (paix et salut sur lui) tira au sort entre ses épouses, et c'est ʽÂïshah qui fut désignée. Cette dernière ajouta que cet évènement se déroula après qu'Allah -le Très Haut- ait instauré l'obligation du voile. Par ailleurs, il est évident que pour le voyage suivant, seules les épouses restantes seront tirées au sort, puisque celle qui a été désignée la fois auparavant a déjà bénéficié de son droit de voyager, et ainsi de suite jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'une seule épouse, qui voyagera, elle, sans tirage au sort au préalable.

La traduction: L'anglais Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le persan Indien
Présentation des traductions