عن عائشة -رضي الله عنها- قالت: ((كُنْت أَغْسِلُ الْجَنَابَةَ مِنْ ثَوْبِ رَسُولِ اللَّهِ -صلى الله عليه وسلم- فَيَخْرُجُ إلَى الصَّلاةِ، وَإِنَّ بُقَعَ الْمَاءِ فِي ثَوْبِهِ)). وَفِي رواية: ((لَقَدْ كُنْتُ أَفْرُكُهُ مِنْ ثَوْبِ رَسُولِ اللَّهِ -صلى الله عليه وسلم- فَرْكاً، فَيُصَلِّي فِيهِ)).
[صحيح.] - [الرواية الأولى: متفق عليه. الرواية الثانية: رواها مسلم.]
المزيــد ...

'Â`ichah (qu'Allah l'agrée) relate : « Je lavais les traces de liquide séminal qui se trouvaient sur les vêtements du messager d'Allah (sur lui la paix et le salut), qui sortait ensuite pour la prière, alors que l'on pouvait encore voir les tâches d'eau sur son vêtement ». Dans une version de Muslim : « je le frottais vivement sur le vêtement du messager d'Allah (sur lui la paix et le salut), qui priait ensuite en le portant ».

L'explication

ʽÂïcha (qu’Allah l’agrée) évoque le fait que du sperme résultant de l’état de grande impureté (« Al Janâbah ») se trouvait parfois sur le vêtement du Messager d’Allah (paix et salut sur lui). Tantôt, lorsque le sperme était encore humide, elle lavait le vêtement avec de l’eau, et le prophète (paix et salut sur lui) sortait prier avec, avant même qu’il ne sèche. Tantôt, lorsque le sperme avait déjà séché, elle devait le frotter vigoureusement, et le prophète (paix et salut sur lui) priait ensuite dans son vêtement.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le Bengali Le chinois
Présentation des traductions