عن ثوبان -رضي الله عنه- أن رسول الله -صلى الله عليه وسلم- قال: "إن الله زَوَى لي الأرض، فرأيت مشارقها ومغاربها، وإن أمتي سيبلغ ملكُها ما زُوِيَ لي منها. وأعطيت الكنْزين الأحمر والأبيض. وإني سألت ربي لأمتي أن لا يهلكها بسَنَةٍ بعامةٍ، وأن لا يُسَلِّطَ عليهم عدوا من سوى أنفسهم فيَسْتَبِيحَ بَيْضَتَهُمْ؛ وإن ربي قال: يا محمد، إذا قضيتُ قضاءً فإنه لا يُرَدُّ، وإني أعطيتك لأمتك أن لا أهلكهم بسنة عامة، وأن لا أُسَلِّطَ عليهم عدوا من سوى أنفسهم فيَسْتَبِيحَ بَيْضَتَهُمْ ولو اجتمع عليهم مَنْ بأقطارها، حتى يكون بعضُهم يُهْلِكُ بعضًا ويَسْبِي بعضُهم بعضًا". ورواه البرقاني في صحيحه، وزاد: "وإنما أخاف على أمتي الأئمةَ المضلين، وإذا وقع عليهم السيف لم يرفع إلى يوم القيامة. ولا تقوم الساعة حتى يلحق حي من أمتي بالمشركين، وحتى تعبد فِئامٌ من أمتي الأوثان. وإنه سيكون في أمتي كذابون ثلاثون؛ كلهم يزعم أنه نبي، وأنا خاتم النبيين لا نبي بعدي. ولا تزال طائفة من أمتي على الحق منصورة لا يضرهم من خذلهم حتى يأتي أمر الله تبارك وتعالى".
[صحيح.] - [الرواية الأولى: رواها مسلم. الرواية الثانية: رواها أبو داود وابن ماجه وأحمد.]
المزيــد ...

Thawbân (qu’Allah l’agrée) relate que le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : « Allah a certes ployé la terre pour moi et j’ai ainsi vu l’orient et l’occident. Le royaume de ma communauté atteindra tout ce qu’on a ployé pour moi et on m’a octroyé les deux trésors : le rouge et le blanc. J’ai demandé à mon Seigneur de ne pas faire périr ma communauté par une famine générale et de ne pas envoyer contre elle un ennemi extérieur qui l’exterminera. Mon Seigneur a répondu : « Ô Muḥammad ! Certes, lorsque Je décrète une chose, elle ne peut être repoussée et Je t’accorde de ne pas décimer ta communauté par une famine générale ni d’envoyer contre elle un ennemi extérieur qui l’exterminera, même si tous les gens des continents - ou tous les gens d’entre les continents - se liguaient contre elle, jusqu’à ce que certains d’entre eux en fassent périr d’autres et que certains en capturent d’autres. » Al-Barqânî (qu’Allah lui fasse miséricorde) a rapporté dans son recueil authentique la version suivante : « Je crains pour ma communauté les imams qui égarent, et lorsque l’épée sera levée sur ma communauté, elle ne sera posée qu'au Jour de la Résurrection. Quant à l’Heure, celle-ci n’aura pas lieu avant que des tribus de ma communauté ne rejoignent les polythéistes, et que des tribus de ma communauté adorent les idoles. De plus, il y aura parmi ma communauté trente menteurs, ils prétendront tous être des prophètes, mais je suis le sceau des Prophètes, nul Prophète après moi. En outre, un groupe de ma communauté ne cessera d’être sur la vérité et secouru, leurs détracteurs ne les feront pas dévier [de la vérité] jusqu’à ce qu’arrive le décret d’Allah, Béni et Exalté soit-Il. »
-

L'explication

Ce sublime hadith renferme de nombreuses choses importantes et des informations véridiques. Le véridique et digne de confiance (sur lui la paix et le salut) y informe du fait qu’Allah a ployé la Terre pour lui et qu'il a vu ce que sa communauté posséderait du plus profond de l’Orient et de l’Occident. Et cette information s’est réalisée ! En effet, le royaume de sa communauté a atteint le fin fond de l’Orient et de l’Occident. Il a aussi informé du fait qu’on lui avait octroyé les deux trésors, et cela s’est aussi réalisé comme il l’avait prédit. Sa communauté s’est emparée du trésor de Chosroes et de celui de César comprenant tous deux des quantités d’or, d’argent et de pierres précieuses. Le Prophète (sur lui la paix et le salut) a aussi informé du fait qu’il avait demandé à son Seigneur de ne pas faire périr sa communauté par une famine générale et de ne pas envoyer contre elle un ennemi extérieur parmi les mécréants qui envahirait leurs pays et les exterminerait. Et son Seigneur lui a accordé sa première demande et aussi la deuxième à condition que sa communauté s’écarte des divergences, de la désunion et des querelles intestines. C’est-à-dire que si elle ne s’écarte pas de cela, alors Allah fera en sorte que ses ennemis parmi les mécréants se liguent contre elle. C’est d’ailleurs ce qu’il s’est passé. Le Prophète (sur lui la paix et le salut) a craint également pour sa communauté le danger des dirigeants et des savants égarés et qui égarent car, certes, les gens suivent ces personnes dans leur égarement. Il a encore averti que si la confusion et le combat touchaient sa communauté, alors cela continuerait jusqu’au jour de la résurrection. En effet, comme il l’avait prédit, depuis le début de la confusion avec la mort de ‘Uthmân (qu’Allah l’agrée), celle-ci ne cesse de durer jusqu’à nos jours. Il nous a encore prévenus que certains membres de sa communauté se joindront aux polythéistes dans leur pays et embrasseront leur religion jusqu’à ce que certains groupes de la communauté s’engagent dans la voie du polythéisme. Et comme il l’avait prédit, les tombes, les arbres et les pierres furent adorés. Enfin, le Prophète (sur lui la paix et le salut) nous a prévenus de l’apparition de faux prophètes et que tous ceux qui prétendront à la prophétie seront des menteurs car celle-ci a été scellée avec l’envoi de Muhammad (sur lui la paix et le salut). Pour conclure, Il a annoncé la bonne nouvelle qu’il y aura toujours un groupe de sa communauté qui sera apparent sur la vérité [i.e. : dans l’Islam] malgré ces catastrophes et ces évènements effrayants. Et bien que ce groupe soit peu nombreux, les ruses de leurs ennemis et de leurs opposants ne pourront jamais leur porter préjudice.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions