كَانَ ابنُ عمرَ -رضِيَ الله عنهما- يَقُول لِلرَّجُل إِذَا أَرَادَ سَفَرًا: ادْنُ مِنِّي حَتَّى أُوَّدِعَكَ كَمَا كَان رسولُ الله -صلَّى الله عليه وسلَّم- يُوَدِّعُنَا، فَيقُول: «أَسْتَوْدِعُ الله دِينَكَ، وَأَمَانَتَكَ، وَخَوَاتِيمَ عَمَلِكَ». وعن عبد الله بن يزيد الخطمي رضي الله عنه- قال: كَانَ رسُول الله -صلَّى الله عليه وسلَّم- إِذَا أَرَادَ أَنْ يُوَدِّعَ الجَيشَ، قال: «أَسْتَودِعُ الله دِينَكُم، وَأَمَانَتَكُم، وخَوَاتِيمَ أَعْمَالِكُم».
[صحيحان.] - [الحديث الأول: رواه أبو داود، والتَرمذي واللفظ له، وابن ماجه والنسائي في الكبرى وأحمد. الحديث الثاني: رواه أبو داود والنسائي الكبرى.]
المزيــد ...

Lorsqu'un homme s'apprêtait à voyager, 'Abdullah Ibn 'Umar (qu'Allah les agrée) avait coutume de lui dire: « Approche-toi que je te fasse mes adieux comme le messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) avait l'habitude de nous les faire. » Et il lui disait : « Je confie à Allah ta religion, ainsi que le dépôt dont tu es chargé et tes œuvres finales. » 'Abdullah Ibn Yazid Al Khatmi (qu'Allah l'agrée) relate que lorsque le messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) voulait faire ses adieux à l'armée, il avait coutume de dire: « Je confie à Allah votre religion, ainsi que le dépôt dont vous êtes chargés et vos œuvres finales. »

L'explication

Lorsqu'un homme s'apprêtait à effectuer un voyage, 'Abdallah Ibn 'Umar (qu'Allah les agrée) avait coutume de lui dire:" Approche-toi de moi afin que je te fasse mes adieux comme le messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) avait l'habitude de nous les faire." Et ces paroles d'Ibn 'Umar (qu'Allah les agrée) montrent l’attachement total des compagnons (qu'Allah les agrée) à se conformer à la guidée du messager d'Allah (sur lui la paix et le salut). " Lorsqu’il faisait ses adieux à un homme" c'est à dire à un voyageur. "Il le prenait par la main et ne la lâchait pas." ceci a été mentionné dans d'autres versions, c'est à dire qu'il ne lâchait pas la main de cette homme par pure modestie et afin de lui exprimer son affection et sa compassion. Et le messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) avait l'habitude de dire au voyageur:" Je confie à Allah ta religion", je Lui demande qu'Il protège ta religion, "ainsi que le dépôt dont tu es chargé" : cela englobe tout ce que l'individu s’est vu confier comme dépôts, que ces derniers relèvent du droit des gens ou des responsabilités qu’Allah nous a confiées. En effet, l'individu qui voyage va forcément devoir prendre, donner et vivre avec les gens. C'est pourquoi, le messager (sur lui la paix et le salut) a invoqué Allah pour que le voyageur respecte ses dépôts, qu’il soit préservé de toute trahison et que, lorsqu’il retourne auprès de sa famille, il soit sûr de ne pas trouver quelque chose qui nuirait à sa religion ou à sa vie ici-bas. Par ailleurs, le messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) avait aussi comme conduite, lorsqu'il voulait faire ses adieux à un groupe de personnes qui sortaient pour le combat dans la voie d'Allah, de dire cette invocation globale afin qu'ils puissent réussir à viser leurs ennemis et prennent le dessus sur eux tout en préservant les obligations d'Allah lors de la bataille.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan
Présentation des traductions