عن ابن عمر-رضي الله عنهما-، عن رسول الله -صلى الله عليه وسلم- قال: «هذا الذي تحرَّكَ له العرشُ، وفُتِحَتْ له أبوابُ السماءِ، وشَهِدَه سبعون ألفًا من الملائكة، لقد ضُمَّ ضَمَّةً، ثم فُرِّجَ عنه».
[صحيح.] - [رواه النسائي.]
المزيــد ...

ʽAbdullah ibn ʽUmar (qu'Allah l'agrée, lui et son père) relate : « Le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : " Voici celui pour qui le Trône divin a tremblé ! Les portes du ciel lui ont été ouvertes et soixante-dix mille Anges ont pris part à ses funérailles ! Malgré cela, il a été étreint une fois [dans sa tombe], ensuite il fut soulagé. " »
Authentique. - Rapporté par An-Nassâ'î.

L'explication

Dans ce hadith, le Prophète (sur lui la paix et le salut) a fait l'éloge du noble Compagnon Sa'd ibn Mu'âdh (qu'Allah l'agrée) pour qui le Trône divin du Miséricordieux a tremblé de joie à sa venue et pour qui les portes du ciel se sont ouvertes afin que la miséricorde d'Allah et les Anges descendent pour embellir son accueil et réceptionner son âme. En effet, l'emplacement des âmes des croyants est au Paradis qui se trouve au-dessus du septième ciel. De plus, parmi les mérites de ce noble Compagnon, soixante-dix mille Anges ont pris part à ses funérailles afin de l'honorer. Ensuite, le Prophète (sur lui la paix et le salut) montra, et cela malgré l’évocation du mérite de Sa'd ibn Mu'âdh et son rang immense auprès d'Allah, que sa tombe l’étreignit une fois, ensuite Allah le soulagea. Personne n’échappera à ce resserrement [de la tombe]. En effet, si quelqu'un avait dû en être préservé, cela aurait été le cas pour Sa'd (qu’Allah l’agrée) comme l'a dit le Prophète (sur lui la paix et le salut).

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le chinois Le persan Indien Ouïghour kurde Haoussa
Présentation des traductions