عن زينب بنت أبي سلمة قالت: تُوُفِّيَ حَمِيْمٌ لأم حبيبة، فدعت بصُفْرَةٍ، فَمَسحَتْ بذراعيها، فقالت: إنما أصنع هذا؛ لأني سمعت رسول الله -صلى الله عليه وسلم- يقول: «لا يحل لامرأة تؤمن بالله واليوم الآخر أن تُحِدَّ على ميت فوق ثلاث، إلا على زوج: أربعة أشهر وعشرًا».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Alors qu'elle avait perdu un être cher, Umm Ḥabîbah demanda qu'on lui amène du parfum jaunâtre puis en étala sur ses bras. Elle dit : « J'agis ainsi parce que j'ai entendu le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) dire : " Il n'est pas permis à une femme qui croit en Allah et au jour dernier de porter le deuil d'un mort plus de trois jours, sauf pour un époux, dont le deuil est de quatre mois et dix jours. " »
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim]

L'explication

Lorsque le père de Umm Ḥabîbah décéda, elle voulut mettre en pratique l'interdiction qu'elle entendit au sujet du fait de porter le deuil d'un mort plus de trois jours, sauf pour un mari. Elle demanda donc qu'on lui apporte du parfum mélangé à une matière jaune, qu'elle passa sur ses bras. Elle expliqua ensuite la raison pour laquelle elle s'était parfumée : elle avait entendu le Prophète (sur lui la paix et le salut) dire : « Il n'est pas permis à une femme qui croit en Allah et au jour dernier de porter le deuil d'un mort plus de trois jours, sauf pour un époux, dont le deuil est de quatre mois et dix jours. »

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions