عن عبد الله بن عمرو -رضي الله عنهما- أن رسول الله -صلى الله عليه وسلم- خطب يوم الفتح فقال: «ألا إن كل مَأْثُرَة كانت في الجاهلية من دم أو مال تُذْكَرُ وَتُدْعَى تحت قدمي، إلا ما كان من سِقَايَةِ الحاج، وسِدَانَة البيت» ثم قال: «ألا إن دِيَةَ الخطإ شِبْه العمد ما كان بالسَّوْطِ والعَصَا مِائة من الإبل: منها أربعون في بُطُونِهَا أولادُهَا».
[صحيح.] - [رواه أبوداود والنسائي وابن ماجه والدارمي وأحمد.]
المزيــد ...

ʽAbdullah ibn ʽAmr (qu'Allah l'agrée, lui et son père) relate que le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) a donné un sermon, le jour de la libération de La Mecque, et a dit : « Sachez que tout mérite évoqué ou réclamé, datant de la période préislamique, au sujet de sang versé ou de biens est sous mes pieds, à l'exception de l'approvisionnement en eau des pèlerins et de la garde de la Maison sacrée. » Puis, il a dit : « Le prix du sang pour l'homicide involontaire ressemblant à l'homicide volontaire, au moyen d'un fouet ou d'un bâton, est de cent chameaux dont quarante chamelles pleines [qui sont en gestation]. »
Authentique. - Rapporté par Ibn Mâjah.

L'explication

Le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) informa lors du sermon qu'il donna le jour de la Conquête de La Mecque que tout mérite évoqué ou réclamé, faisant partie des nobles comportements et objets de fierté durant la période préislamique, est faux et vain à l'exception de l'approvisionnement en eau des pèlerins et de l'activité au service de la Maison Sacrée et de ses visiteurs. En effet, cela reste valable comme dans le passé, à savoir : la garde de la Maison Sacrée était sous la responsabilité [de la tribu] des Banî Abd ad-Dâr et l'approvisionnement en eau (des pèlerins) était à la charge des Banî Hâshim comme l'a approuvé pour eux le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut). Puis, il mentionna que le prix du sang pour l'homicide involontaire - ressemblant à l'homicide volontaire et qui consiste à avoir l'intention de frapper quelqu'un avec un objet généralement non mortel, tel un fouet ou un bâton - a un prix de sang aggravé de cent chameaux, dont quarante chamelles pleines.

La traduction: L'anglais Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le chinois Le persan Indien Ouïghour
Présentation des traductions