عن عبد الرحمن بن أبي بكرة قال: «كتب أبي -أو كتبتُ له- إلى ابنه عبيد الله بن أبي بَكْرَةَ وَهُوَ قَاضٍ بِسِجِسْتَانَ: أَنْ لا تَحْكُمْ بَيْنَ اثْنَيْنِ وأنت غضبان، فإني سمعت رسول الله -صلى الله عليه وسلم- يقول: لايحكم أحد بين اثنين وهو غضبان». وَفِي رِوَايَةٍ: «لا يَقْضِيَنَّ حَكَمٌ بين اثْنَيْنِ وهو غَضْبَانُ».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

'Abdurrahmân ibn Abi Bakrah relate : "mon père écrivit -ou j'écrivis pour lui - à son fils 'Ubaydullâh ibn Abi Bakrah, qui était juge au Sakastan : "Ne juges pas entre deux personnes quand tu es en colère, car j'ai entendu le messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) dire : "Que nul ne juge entre deux personnes alors qu'il est en colère". Dans une version : "Qu'un juge ne juge pas entre deux personnes alors qu'il est en colère".

L'explication

Le sage Législateur a interdit le fait qu'un juge tranche entre deux personnes alors qu'il est en colère. En effet, la colère influe sur l'équilibre de l'individu, qui, sous cette colère, n'est pas à l'abri de commettre une injustice ou une erreur, ce qui reviendrait à léser celui des protagonistes à l'encontre duquel le verdict est prononcé et serait une source de regret et de péché pour le juge.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le chinois Le persan
Présentation des traductions