عن قيس بن طلق، قال: زارنا طلْق بن علي في يوم من رمضان، وأَمْسى عندنا، وأفطر، ثم قام بنا الليلة، وأَوْتَرَ بنا، ثم انحدر إلى مسجده، فصلى بأصحابه، حتى إذا بقي الوتر قَدَّمَ رجلا، فقال: أَوْتِرْ بأصحابك، فإني سمعت النبي -صلى الله عليه وسلم- يقول: «لا وِتْرَانِ في ليلة».
[صحيح.] - [رواه أبو داود والترمذي والنسائي وأحمد.]
المزيــد ...

Qays ibn Ṭalq relate : « Un jour de Ramadan, Ṭalq ibn 'Alî nous visita. Il passa la soirée et rompit le jeûne chez nous avant de nous diriger dans la prière nocturne et dans le « Witr ». Ensuite, il s'est rendu à sa mosquée et dirigea ses Compagnons dans la prière nocturne. Quand il ne restait plus que le « Witr », il fit avancer un homme et dit : « Dirige tes Compagnons dans le « Witr », car j'ai entendu le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) dire : "Il n’y a pas deux « Witr » dans une même nuit." »
Authentique. - Rapporté par At-Tirmidhî.

L'explication

Dans ce noble hadith, l'honorable compagnon Ṭalq ibn 'Ali (qu’Allah l’agrée) nous enseigne quelque chose par l’intermédiaire de ses actes. Il a effectué le « Witr » [la prière impaire qui clôture les prières de la nuit] avec ses proches, au début de la nuit, puis a prié avec son clan sans réitérer le « Witr ». En effet, il fit avancer quelqu'un à sa place car il avait entendu le Prophète (sur lui la paix et le salut) interdire à l'individu de faire le « Witr » deux fois dans une même nuit.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien kurde
Présentation des traductions