عن كبشة بنت كعب بن مالك -وكانت تحت ابن أبي قتادة-: أن أبا قتادة دخل فسَكَبَتْ له وَضُوءًا، فجاءت هرة فشربت منه، فأصغى لها الإناء حتى شربت، قالت كبشة: فرآني أنظر إليه، فقال: أتعجبين يا ابنة أخي؟ فقلت: نعم، فقال: إن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال: «إنها ليست بنجس، إنها من الطوافين عليكم والطوافات».
[صحيح.] - [رواه أبو داود والترمذي والنسائي وأحمد والدارمي.]
المزيــد ...

Kabchah, la fille de Ka’b ibn Mâlik, qui était mariée au fils d’Abû Qatâda, raconte que ce dernier entra [un jour] chez elle et qu’elle lui versa de l’eau pour ses ablutions. Une chatte vint alors et but dans le récipient. Abû Qatâda souleva un côté du récipient pour l’aider à boire. « Il vit que je le regardais » dit Kabchah « et me dit : « Ça t’étonne, ô fille de mon frère ? » « Oui ! », répondis-je ! Abû Qatâda me dit alors : « Le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : « Elle n’est pas impure car c’est un animal qui se promène souvent parmi vous. »

L'explication

Dans ce hadith, Abû Qatâda avait commencé à faire ses ablutions, quand une chatte est entrée. Les chats ont l’habitude de rentrer dans les maisons, de se mêler aux gens et d’aller et venir à eux. [Une fois en sa présence] Abû Qatâda a donc soulevé un côté du récipient pour qu’elle puisse boire de l’eau de ses ablutions, ce qui étonna sa nièce Kabchah. En effet, l’eau préparée pour les ablutions doit être pure et purifiante. Alors, Abû Qatâda informa sa niece d’un hadith qui indique que le chat n’est pas impur et n’a donc aucun effet sur l’eau, car il est de ceux qui se mêlent aux gens.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le Bengali Le chinois
Présentation des traductions