عن أبي ربعي حنظلة بن الربيع الأسيدي الكاتب- رضي الله عنه- أحد كتاب رسول الله -صلى الله عليه وسلم- قال: لقيني أبو بكر -رضي الله عنه- فقال: كيف أنت يا حنظلة؟ قلت: نافق حنظلة! قال: سبحان الله ما تقول؟! قلت: نكون عند رسول الله -صلى الله عليه وسلم- يُذَكِّرُنَا بالجنة والنار كأنا رَأْىَ عَيْنٍ فإذا خرجنا من عند رسول الله -صلى الله عليه وسلم- عَافَسْنَا الأزواج والأولاد وَالضَّيْعَاتِ نسينا كثيرا، قال أبو بكر -رضي الله عنه-: فوالله إنا لنلقى مثل هذا، فانطلقت أنا وأبو بكر حتى دخلنا على رسول الله -صلى الله عليه وسلم-. فقلت: نافق حنظلة يا رسول الله! فقال رسول الله -صلى الله عليه وسلم-: «وما ذاك؟» قلت: يا رسول الله، نكون عندك تذكرنا بالنار والجنة كأنا رأي العين فإذا خرجنا من عندك عافسنا الأزواج والأولاد والضيعات نسينًا كثيرًا. فقال رسول الله -صلى الله عليه وسلم-: «والذي نفسي بيده، لو تدومون على ما تكونون عندي، وفي الذِّكْر، لصافحتكم الملائكة على فرشكم وفي طُرُقِكُمْ، لكن يا حنظلة ساعة وساعة» ثلاث مرات.
[صحيح.] - [رواه مسلم.]
المزيــد ...

Abû Rib'î Ḥanẓalah ibn Rabî' AAl-Usayyidî (qu'Allah l'agrée), l'un des scribes du Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : « Abu Bakr (qu'Allah l'agrée) me rencontra et demanda : " Comment vas-tu, ô Ḥanẓalah ? - Je répondis : Ḥanẓalah a succombé à l'hypocrisie ! - Abu Bakr (qu'Allah l'agrée) s'exclama : Gloire et Pureté à Allah ! Que dis-tu là ? - J'expliquai : Quand nous sommes auprès du Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut), il nous rappelle l'Enfer et le Paradis et c'est comme si nous les voyions. Mais lorsque nous quittons le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut), nous nous préoccupons des épouses, des enfants et des occupations terrestres et nous oublions beaucoup ! " Abu Bakr (qu'Allah l'agrée) déclara : " Par Allah ! Nous avons le même problème ! " Je partis avec Abu Bakr (qu'Allah l'agrée) et nous entrâmes auprès du Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut). Je dis : " Ḥanẓalah a succombé à l'hypocrisie, ô Messager d'Allah ! - Le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) demanda : De quoi s'agit-il ? - Je répondis : - Ô Messager d'Allah ! Quand nous sommes avec toi, tu nous rappelles l'Enfer et le Paradis et c'est comme si nous les voyions. Mais lorsque nous te quittons, nous nous préoccupons des épouses, des enfants et des occupations terrestres et nous oublions beaucoup ! " Le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) dit : " Par Celui qui détient mon âme en Sa Main, si vous demeuriez dans le même état qu'en ma compagnie et durant le rappel, les Anges vous serreraient la main dans vos lits et sur vos chemins. Cependant, ô Ḥanẓalah ! Il y a un temps pour chaque chose. " Il le répéta à trois reprises. »
[Authentique] - [Rapporté par Muslim]

L'explication

Ḥanẓalah (qu'Allah l'agrée) informa Abû Bakr Aṣ-Ṣiddîq (qu'Allah l'agrée) que lorsqu'il était auprès du Prophète (sur lui la paix et le salut) et qu'ils invoquaient Allah, il se sentait différent de lorsqu'il se trouvait avec ses enfants, ses épouses et la vie de ce bas monde. Il pensa alors que ceci était de l'hypocrisie, car la véritable hypocrisie est d'extérioriser un état différent de celui qui est intérieur. Donc, lorsqu'ils informèrent le Prophète (sur lui la paix et le salut) de cela, il leur dit que s'ils demeuraient dans le même état qu'en sa compagnie et durant le rappel, les Anges leur serreraient la main à tout moment. Cependant, un équilibre est nécessaire, il faut un temps pour son Seigneur et un temps pour sa famille et la vie d'ici-bas.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions