عن أبي سعيد الخدري -رضي الله عنه- مرفوعاً: «كَيْفَ أَنْعَمُ! وصَاحِبُ القَرْنِ قَدِ التَقَمَ القَرْنَ، واسْتَمَعَ الإِذْنَ مَتَى يُؤْمَرُ بالنَّفْخِ فَيَنْفُخُ»، فَكَأَنَّ ذَلِكَ ثَقُلَ على أصحابِ رسولِ اللهِ -صلى الله عليه وسلم- فقال لهم: «قُولُوا: حَسْبُنَا اللهُ ونِعْمَ الوَكِيلُ».
[صحيح.] - [رواه الترمذي وأحمد.]
المزيــد ...

Abû Sa'îd Al-Khudrî (qu'Allah l'agrée) relate que le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : « Comment pourrais-je me réjouir alors que le souffleur a déjà collé la trompe à sa bouche et qu’il prête l'oreille en attendant qu'on lui ordonne de souffler, et alors il soufflera ? » Cette annonce a semblé pesante pour les compagnons du Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) qui leur conseilla de dire : « Allah nous suffit et quel Bon Garant ! »
[Authentique] - [Rapporté par At-Tirmidhî - Rapporté par Aḥmad]

L'explication

Le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : « Comment pourrais-je me réjouir alors que le souffleur a déjà collé la trompe à sa bouche et qu’il prête l'oreille en attendant qu'on lui ordonne de souffler, et alors il soufflera ? Cette annonce a semblé pesante et terrible pour les compagnons du Messager d'Allah (paix et salut sur lui) qui leur conseilla de dire : « Allah nous suffit et quel Bon Garant ! » c'est-à-dire qu'Il nous suffira comme Protecteur.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Indien
Présentation des traductions