عن أبي هريرة -رضي الله عنه- قال: قِيلَ: يا رسُول الله، مَن أَكرم النَّاس، قال: اتقاهم، فقالوا: لَيس عن هذا نَسأُلُك، قال: «فَيُوسُفُ نَبِيُّ الله ابنُ نَبِيِّ الله ابنِ نَبِيِّ الله ابنِ خَلِيلِ اللهِ» قالوا: لَيس عَن هذا نَسأَلُك، قال: «فعَن مَعَادِن العَرَب تسأَلُوني؟ خِيَارُهُم في الجاهِليَّة خِيَارُهُم في الإِسلام إذا فَقُهُوا».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Aboû Houreyrah (qu’Allah l’agrée) relate qu'il fut demandé [au prophète] :_« Ô envoyé d’Allah, qui est le plus noble des hommes ? »_« Le plus pieux. » répondit le prophète._« Ce n’est sur cela que nous t’interrogeons » dirent-ils._« Dans ce cas-là » dit le prophète « c’est Yoûssouf, le prophète d’Allah, fils du prophète d’Allah, lui-même fils du prophète d’Allah, lui-même fils de l’ami intime d’Allah. » _« Ce n’est pas sur cela que nous t’interrogeons.» _« Vous me questionnez à propos des origines des arabes ? Les meilleurs d’entre eux dans la jâhiliyyah (période antéislamique) sont les meilleurs dans l’Islam, s’ils l’ont bien compris. »

L'explication

Dans ce hadith, il est indiqué que ceux dont la filiation et les origines sont les plus nobles dans la jâhiliyyah seront les meilleurs dans l’Islam à condition qu’ils comprennent leur religion. Ainsi Banoû Hâchim, qui est reconnu comme étant la [tribu] la plus noble chez Qoureysh, seront les meilleurs dans l’Islam seulement s’ils prennent connaissance de l’Islam et de ses obligations. En effet, la noblesse de l’ascendance, ne leur sera d’aucune utilité s’ils ne comprennent pas la religion, et ce même s’ils sont les plus nobles d’entre les nobles arabes ; ils ne seront pas considérés comme pieux auprès d’Allah, ni comme des gens bien. En conclusion, l’Homme peut se sentir fier de ses origines, à condition qu’il soit au fait des enseignements de la religion.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le Bengali Le chinois
Présentation des traductions