عن أنس بن مالك -رضي الله عنه- قال: «ما رأيتُ أحدا كان أرحم بالعِيال من رسول الله -صلى الله عليه وسلم-»، قال: «كان إبراهيم مُسْتَرضَعًا له في عَوَالي المدينة، فكان ينطلق ونحن معه، فيدخل البيت وإنه ليُدَخَّن، وكان ظِئْره قَيْنًا، فيأخذه فيُقبِّله، ثم يرجع». قال عمرو: فلما تُوفي إبراهيم قال رسول الله -صلى الله عليه وسلم-: «إن إبراهيم ابني، وإنه مات في الثَّدي، وإن له لظِئْرين تُكمِلان رضاعه في الجنة».
[صحيح.] - [رواه مسلم.]
المزيــد ...

Anas ibn Mâlik (qu’Allah l’agrée) a dit : « Je n’ai jamais quelqu'un qui soit plus miséricordieux envers les enfants que le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut). » Il a dit : « Il faisait allaiter Ibrahim dans la banlieue de Médine. Nous l’accompagnions lorsqu’il partait et entrait dans la maison, qui était pleine de fumée, car celui qui le gardait était forgeron. Il le prenait, l’embrassait, puis repartait ». ‘Amr a dit : « Lorsqu’Ibrahim mourut, le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : « Ibrahim est mon fils et il est mort alors qu’il tétait encore ! Il a deux nourrices qui parachèvent son allaitement au Paradis. »
[Authentique] - [Rapporté par Muslim]

L'explication

Anas ibn Mâlik (qu’Allah l’agrée) informe du fait qu’il n’a jamais vu personne de plus doux envers les enfants et les tout-petits que le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut). Ibrahim, le fils du Prophète (sur lui la paix et le salut), était allaité par une nourrice dans un village situé près de Médine. Le Prophète (sur lui la paix et le salut) s’y rendait avec ses Compagnons pour le visiter. Lorsqu’il entrait, la maison était pleine de fumée, car le mari de la nourrice était forgeron. Le Prophète (sur lui la paix et le salut) prenait Ibrahim et l’embrassait avant de repartir. Quand Ibrahim mourut, le Prophète (sur lui la paix et le salut) a dit : « Ibrahim est mon fils et il est mort alors qu’il était encore en âge d’être allaité. Il a deux personnes qui l’allaitent et terminent son allaitement au Paradis, jusqu’à la fin de ses deux ans. En effet, Ibrahim est mort à seize ou dix-sept mois, elles l’allaitent donc pour le reste des deux années, qui correspondent à la période complète de l’allaitement, comme le stipule le Coran. C’est un honneur qui lui est accordé, ainsi qu'à son père.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions