عن سَلَمة بن الأَكْوع -رضي الله عنه- قال: غَزَوْنا مع رسول الله -صلى الله عليه وسلم- حُنَينًا، فلما واجَهْنا العدوَّ تقدَّمتُ فأَعْلُو ثَنِيَّة، فاستَقْبَلَني رجُل من العدو، فَأَرْمِيه بسَهْم فتَوَارَى عَني، فما دَرَيت ما صَنَع، ونظرتُ إلى القوم فإذا هُمْ قد طَلَعوا من ثَنِيَّة أخرى، فالتَقَوْا هُمْ وصَحابة النبي -صلى الله عليه وسلم-، فولَّى صحابة النبي -صلى الله عليه وسلم- وأَرجِعُ مُنْهَزِمًا، وعليَّ بُرْدَتان مُتَّزِرًا بإحداهما مُرْتَدِيًا بالأخرى، فاستُطلِق إِزاري فجَمَعْتُهما جميعا، ومررتُ على رسول الله -صلى الله عليه وسلم- مُنْهَزِمًا وهو على بَغْلَتِه الشَّهْباء، فقال رسول الله -صلى الله عليه وسلم-: «لقد رَأَى ابنُ الأكْوَع فَزَعًا»، فلما غَشَوا رسول الله -صلى الله عليه وسلم- نَزَل عن البَغْلة، ثم قَبَضَ قَبْضَة مِن ترابٍ مِن الأرض، ثم استقْبَلَ به وجوههم، فقال: «شاهَت الوجوه»، فما خَلَق الله منهم إنسانًا إلا مَلَأَ عيْنَيْه ترابًا بِتِلك القبْضَة، فَوَلَّوا مُدْبِرين، فَهَزَمَهم الله -عز وجل-، وقَسَّم رسول الله -صلى الله عليه وسلم- غَنائِمهم بين المسلمين.
[صحيح.] - [رواه مسلم.]
المزيــد ...

Salamah ibn Al-Akwaʽ (qu'Allah l'agrée) relate : « Nous avons participé avec le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) à l’expédition militaire de Ḥunayn. Lorsque nous avons rencontré l’ennemi, je me suis avancé et j’ai gravi un col. Un homme du camp ennemi se dirigea vers moi, je lui ai alors décoché une flèche et il s’est caché de moi. Je ne savais pas ce qu’il faisait. J’ai regardé les gens et j’ai vu qu’ils étaient montés par un autre col. Ils ont alors rencontré les Compagnons du Prophète (sur lui la paix et le salut) mais ceux-ci s’enfuirent et moi-même je revenais défait. Je portais deux manteaux, l’un enveloppait le bas de mon corps tandis que l’autre recouvrait le haut, mais je perdis ma ceinture et je dus donc les réunir tous les deux ensemble. Je passai défait devant le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) tandis qu’il chevauchait sa mule blanche, le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : "Ibn Al-Akwa’ a dû voir quelque chose d’effroyable !" Lorsque les ennemis se ruèrent sur le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) il descendit de sa mule, saisit une poignée de terre du sol, se dirigea vers eux et jeta la terre en direction de leurs visages en disant : "Que les visages soient enlaidis !" Allah n'a pas créé un homme parmi eux sans que ses yeux ne furent remplis de terre suite [au jet de] cette poignée de terre. Ils tournèrent alors les talons, s’enfuirent et Allah, à Lui la Puissance et la Grandeur, les mit en déroute. Finalement, le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) partagea leurs butins entre les musulmans. »
Authentique. - Rapporté par Muslim.

L'explication

Salamah ibn Al-Akwa’ relate qu’il combattit avec le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) lors de la bataille de Ḥunayn au cours de laquelle le Prophète (sur lui la paix et le salut) combattit deux tribus : Hawâzin et Thaqîf. Lorsqu’ils rencontrèrent l’ennemi, Salamah monta par un chemin entre deux montagnes et il vit un homme ennemi. Il lui décocha alors une flèche, mais l'homme se cacha de lui et il ne sut pas s’il l’avait tué ou non. Pendant ce temps, les mécréants arrivèrent par un autre chemin, entre deux montagnes, et ils rencontrèrent les Compagnons du Prophète (sur lui la paix et le salut). Les Compagnons du Prophète (sur lui la paix et le salut) furent mis en déroute et Salamah avec eux. Salamah portait à ce moment deux habits : un vêtement pour le haut de son corps et une sorte de pagne pour le bas qui tomba à cause de sa précipitation et sa course. Il dut alors réunir les deux ensembles. Là, défait, il passa près du Prophète (sur lui la paix et le salut) qui montait sa mule blanche. Le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) dit alors : « Certes, Salamah ibn Al Akwa’ a vu quelque chose qui l’a vraiment effrayé ! » Et lorsque les mécréants se rapprochèrent du Prophète (sur lui la paix et le salut) et l’encerclèrent de toutes parts, il descendit de sa mule, saisit une poignée de terre du sol puis la jeta en direction de leurs visages en disant : « Que les visages soient enlaidis ! » Suite au jet de cette poignée, Allah remplit de terre les yeux de chaque mécréant. Ils s’enfuirent en se sauvant et Allah, à Lui la Puissance et la Grandeur, les mit en déroute. Finalement, le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) partagea leurs biens qu’ils avaient laissés entre les musulmans.

La traduction: L'anglais Le bosniaque Le russe Le chinois Le persan Indien Haoussa
Présentation des traductions