عن عبد الرحمن بن غنم، قال: رَابَطْنا مدينة قِنَّسْرِين مع شُرَحْبِيل بن السِّمْط، فلما فَتَحها أصابَ فيها غَنَما وبَقرا، فقَسَم فِينا طائفةً مِنها وجعل بَقِيَّتها في المَغنم، فلقيتُ معاذَ بنَ جبل فحدَّثْتًه، فقال معاذ: «غزَوْنا مع رسول الله -صلى الله عليه وسلم- خَيبر فأصبْنا فيها غَنَما، فَقَسَم فِينا رسول الله -صلى الله عليه وسلم- طائفة، وجَعَل بَقِيَّتَها في المَغْنَم».
[حسن] - [رواه أبو داود.]
المزيــد ...

D'après 'Abd ar-Rahman ibn Ghanim qui a dit : Nous avons campé dans la ville de Qinasrîn avec Churahbîl ibn as-Simt. Et lorsque nous l'avons conquise, alors nous avons obtenu des ovins et des bovins, alors il [c'est-à-dire : Churahbîl - qu'Allah l'agrée -] l'a réparti parmi nous à un groupe et a mis le reste dans l'enclos [là où il y avait le reste du butin]. Alors, j'ai rencontré Mu'âdh ibn Jabal [qu'Allah l'agrée] et je lui ai raconté cela, Mu'âdh a alors dit : " Nous avons participé avec le Messager d'Allah - paix et salut sur lui - à l'expédition militaire de Khaybar et nous avons obtenu du bétail (littéralement : des ovins) [comme butin], alors le Messager d'Allah - paix et salut sur lui - l'a réparti parmi nous à un groupe et a mis le reste dans l'enclos [autre traduction : là où il y avait le reste du butin]. "
[Bon] - [Rapporté par Abû Dâwud]

L'explication

'Abd ar-Rahman ibn Ghanim nous rappelle qu'il campait avec l'armée de Churahbîl ibn as-Simt dans le territoire du Cham près de la ville de Qinasrîn. Et lorsque celle-ci fut conquise, ils obtinrent à titre de butin des bovins et des ovins, alors il [c'est-à-dire : Churahbîl - qu'Allah l'agrée -] en accorda spécifiquement quelques-uns à certains combattants et il remit le reste dans le lieu où était situé le butin pour le reste des individus de l'armée. Ensuite, il a évoqué le fait qu'il a rencontré Mu'âdh - qu'Allah l'agrée - et il l'a interrogé à propos de cela. Ce dernier l'a alors informé que le Prophète - paix et salut sur lui - avait fait exactement la même chose lorsqu'Allah lui permit de conquérir Khaybar et qu'il avait obtenu du bétail [littéralement : des ovins]. Ceci est [ce qu'on appelle :] " At-Tanfîl ", c'est-à-dire : donner plus qu'une simple part du butin à quiconque se montre vertueux et dont le bénéfice est multiple.

La traduction: L'anglais Le bosniaque Le russe Le persan Indien
Présentation des traductions