عن رويفع بن ثابت الأنصاري أن النبي -صلى الله عليه وسلم- قال: «من كان يؤمن بالله وباليوم الآخر فلا يَركَب دابة مِن فَيءِ المسلمين حتى إذا أَعْجَفَها رَدَّها فيه، ومن كان يؤمن بالله وباليوم الآخر فلا يَلبس ثوبا مِن فَيءِ المسلمين حتى إذا أَخْلَقَه رَدَّه فيه».
[حسن.] - [رواه أبو داود وأحمد والدارمي.]
المزيــد ...

D'après Ruwayfi' ibn Thâbit Al Ansârî, le Prophète - paix et salut sur lui - a dit : " Quiconque croit en Allah et au Jour Dernier, alors qu'il ne monte pas une bête provenant du butin des musulmans jusqu'à l'amaigrir pour ensuite la rendre. Et quiconque croit en Allah et au Jour Dernier, alors qu'il ne porte un habit provenant du butin des musulmans jusqu'à l'user pour ensuite le rendre. "
[Bon] - [Rapporté par Abû Dâwud - Rapporté par Aḥmad - Rapporté par Ad-Dârimî]

L'explication

Dans ce hadith, il n'est pas permis à personne parmi les combattants de porter un habit parmi les habits provenant du butin jusqu'à ce qu'il s'use puis il le rend ou de monter une bête jusqu'à l'amaigrir et l'affaiblir puis il la rend au butin. Ceci est dû aux préjudices causés au reste des tributaires du butin et car la personne s'en sert de manière individuelle. Toutefois, si le combattant monte une bête sans l'amaigrir ou porte un habit sans l'user ou l'abimer, comme s'il montait une bête pour le mener à sa demeure ou pour s'éloigner de l'ennemi ; ou s'il portait un habit pour cacher ses parties intimes ou pour se réchauffer, et ensuite il le rend, alors dans ce cas-là il n'y a aucune gêne à cela. En fait, la rétraction [d'un tel acte] pour quiconque en fait usage en ce bas monde, et dans l'au-delà, ne résulte que par le fait de le rendre (et le remettre) dans le butin.

La traduction: L'anglais Le bosniaque Le russe Le persan Indien
Présentation des traductions