عن عبد الله بن عباس -رضي الله عنهما- أن عمر بن الخطاب -رضي الله عنه- قال وهو جالس على منبر رسول الله -صلى الله عليه وسلم-: "إن الله قد بعث محمدًا -صلى الله عليه وسلم- بالحق، وأنزل عليه الكتاب، فكان مما أُنْزِلَ عليه آية الرجم، قَرَأْنَاَهَا وَوَعَيْنَاَهَا وعَقِلْنَاَهَا، فَرَجَمَ رسول الله -صلى الله عليه وسلم-، ورجمنا بعده، فأخشى إن طال بالناس زمان أن يقول قائل: ما نجد الرجم في كتاب الله فَيَضِلُّوا بترك فريضة أنزلها الله، وإن الرجم في كتاب الله حَقٌّ على من زنى إذا أَحْصَنَ من الرجال والنساء، إذا قامت البينة، أو كان الحَبَلُ، أو الاعتراف".
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

D'après 'AbdaLlah ibn 'Abbâs - qu'Allah les agrée tous les deux - 'Umar ibn Al Khattâb - qu'Allah l'agrée - a dit alors qu'il était assis sur le minbar du Messager d'Allah - paix et salut sur lui : " Certes, Allah a envoyé Muhammad - paix et salut sur lui - avec la vérité et Il a fait descendre sur lui le Livre. Et parmi ce qu'Il lui a été descendu, il y a le verset de la lapidation. Nous l'avons lu, retenu et compris. Alors, le Messager d'Allah - paix et salut sur lui - a lapidé et après lui, nous avons [aussi] lapidé. Je crains qu'un temps long ne s'écoule auprès des gens et qu'un jour quelqu'un dise : " Nous ne trouvons pas la lapidation dans le Livre d'Allah. " " Alors, ils s'égareront en délaissant une obligation qu'Allah aura fait descendre. Et la lapidation est bien dans le Livre d'Allah pour quiconque commet la fornication parmi les hommes et les femmes ayant déjà été mariés dès lors où la preuve évidente est établie, ou en cas de grossesse, ou en cas de reconnaissance. "

L'explication

'Umar ibn Al Khattâb - qu'Allah l'agrée - monta sur le minbar et s'adressa aux gens. Et parmi ce qu'il a dit est qu'Allah a envoyé Muhammad - paix et salut sur lui - avec la religion de la vérité qui est l'islam et Il lui a fait descendre le meilleur des livres qui est le Coran. Et parmi ce qu'Il a fait descendre dedans, il y a le verset de la lapidation pour quiconque a forniqué alors qu'il est marié. Toutefois, dans le Coran, son expression a été abrogée mais son décret (et jugement) est resté. Et il - qu'Allah l'agrée - a craint que ne vienne une époque aux gens, reculée du Coran, où ils désapprouveront son jugement alors il le leur a rappelé en disant que c'est une vérité (et un devoir). Et quiconque commettrait la fornication tout en étant marié suite à un mariage authentique (et légitime), ou avouerait avoir forniqué en reconnaissant l'acte, ou [la personne] se trouverait enceinte sans avoir un mari, ou que la femme enfanterait après avoir été marié, alors elle devrait être lapidée. Ce sont par ces affaires-là que se confirme la peine de la lapidation à l'égard de quiconque a commis la fornication.

La traduction: L'anglais L'urdu Le bosniaque Le russe
Présentation des traductions