عن عائشة -رضي الله عنها- قالت: قال رسول الله -صلى الله عليه وسلم-: "لا يَحِلّ دمُ امرئ مسلم، يشهد أن لا إله إلا الله، وأن محمدًا رسول الله، إلا بإحدى ثلاث: رجل زَنَى بَعْدَ إِحْصَان، فإنه يُرْجَم، ورجل خرج مُحاربًا لله ورسوله، فإنه يُقَتُل، أو يُصلَّبُ، أو يُنفى من الأرض، أو يَقتلَ نفسًا، فيُقتلُ بها".
[صحيح.] - [رواه أبو داود والنسائي.]
المزيــد ...

'Aïsha (qu'Allah l'agrée) relate que le Messager d'Allah ( paix et salut sur lui ) a dit : " Il n'est permis de verser le sang d'un musulman , qui témoigne qu'il n'y a de divinité digne d'adoration qu'Allah et que Muhammad est le Messager d'Allah , qu'en trois cas : celui qui a déjà connu le mariage et commet ensuite l'adultère , alors il doit certes être lapidé ; celui qui sort ( de l'Islam en apostasiant ou de l'autorité du dirigeant musulman ) en combattant Allah et Son Messager , alors il doit être tué , crucifié ou exilé de son pays ; celui qui tue délibérément une âme , alors il doit être tué en punition de son crime . "
[Authentique] - [Rapporté par An-Nassâ'î - Rapporté par Abû Dâwud]

L'explication

Il y a dans ce hadith une preuve que le sang des musulmans , qui témoignent qu'il n'y a de divinité qui mérite l'adoration qu'Allah et que Muhammad est le Messager d'Allah , est sacré tant qu'il n'apparait pas d'eux une chose qui s'oppose à ces deux témoignages parmi les points annulatifs de l'Islam . En effet , le Sage Législateur s'est attaché à préserver les personnes et leur sécurité et Il a fait de Sa législation une protection et une sécurisation pour eux , en faisant du plus grand péché - après l'association ( As Shirk ) à Allah - le meurtre de celui qu'Allah le Très Haut a interdit de tuer . Et ici , le Législateur n'a permis de tuer un musulman qu'en trois cas : Le premier : le cas du fornicateur qui a déjà connu les rapports charnels et la chasteté par un mariage valide . Le deuxième : l'assassin qui tue une âme sacrée par injustice et oppression . La justice et l'équité pour ce genre de personne est qu'elle connaisse la même fin que son acte afin de donner le droit à la victime et d'intimider les âmes injustes contre l'oppression . Le troisième : celui qui sort contre les musulmans et combat Allah et Son Messager en ayant une activité de banditisme de grand chemin , en les terrorisant , en les pillant et en propageant le désordre et la corruption chez eux . En effet , celui-ci doit être tuer ou crucifier ou expulser du pays afin que les gens soient reposés de son mal et de sa tyrannie . Par conséquent , il est permis de tuer ces trois types de personnes car leur mise à mort permet de préserver la religion , les personnes et l'honneur .

La traduction: L'anglais Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le persan Indien
Présentation des traductions