عن عروة بن الزبير عن عائشة زوج النبي -صلى الله عليه وسلم- أنها انْتَقَلَتْ حفصةَ بنتَ عبد الرحمن بن أبي بكر الصديق، حين دَخَلَتْ في الدَّمِ من الحيضة الثالثة. قال ابن شهاب: فذُكر ذلك لِعَمْرَةَ بنت عبد الرحمن. فقالت: صدَق عروة. وقد جادلها في ذلك ناس، وقالوا: إن الله -تبارك وتعالى- يقول في كتابه: {ثَلاَثَةَ قُرُوءٍ} [البقرة 2: 228]. فقالت عائشة: صدقتم، وتدرون ما الأَقْرَاءُ؟. إنما الأَقْرَاءُ الأَطْهَارُ.
[صحيح.] - [رواه مالك.]
المزيــد ...

ʽUrwah Ibn Az-Zubayr rapporte que ʽÂïshah, l'épouse du prophète (paix et salut sur lui) a reçu chez elle Ḥafṣah Bint ʽAbdur-Raḥmâne Ibn Abû Bakr Aṣ-Ṣiddîq (à la suite de son divorce) quand elle eut ses menstrues pour la troisième fois. Ibn Shihâb dit : "On rapporta cela à ʽAmrah Bint ʽAbdur-Raḥmâne qui répondit : ʽUrwah dit vrai." Cependant, certaines personnes le lui reprochèrent et lui dirent : "Allah -le Glorieux et le Très Haut- dit dans Son livre : {Les femmes divorcées sont tenus d'observer un délai d'attente de trois Qurû' (périodes)} (sourate Al-Baqarah - verset 228). Ce à quoi ʽÂïshah (qu'Allah l'agrée) leur répondit : "Ce que vous dites est vrai, cependant savez-vous à quoi correspond les Qurû' ? Elles désignent les périodes de pureté."
[Authentique] - [Rapporté par Mâlik]

L'explication

ʽUrwah Ibn Az-Zubayr nous raconte ici, que ʽÂïshah (qu'Allah l'agrée) a reçu chez elle Ḥafṣah, la fille de son frère ʽAbdur-Raḥmâne, et ce, après qu'elle ait été répudiée par son mari Al-Moundhir Ibn Al-ʽAwwâm, et une fois sa période de viduité terminée. Cette période se termina une fois qu'elle eut ses menstrues pour la troisième fois. Et c'est à propos de cette période qu'une discussion s'engagea entre ʽÂïshah et d'autres compagnons ; le désaccord concernait le mot Qur' présent dans le verset où Allah -le Très Haut- dit : {Les femmes divorcées sont tenus d'observer un délai d'attente de trois Qurû' (périodes)} (sourate Al-Baqarah - verset 228), les compagnons étaient d'avis qu'il signifiait : période menstruelle. ʽÂïshah (qu'Allah l'agrée) leur expliqua que certes, ils avaient bien lu le verset mais que le sens leur échappe malgré tout ; le Qur' dont il est question dans le verset, désigne la période de pureté entre deux periodes menstuelles, et non la période menstruelle elle-même. Par ailleurs, le terme Qur' est énantiosémique, il peut désigner une chose et son contraire : soit "la pureté" comme l'ont compris Mâlik et As-Shâfʽî, ou "les menstrues" comme l'ont compris Abû Ḥanîfah et Aḥmad.

La traduction: L'anglais Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le persan Indien
Présentation des traductions