عن عروة قال: قالت عائشة -رضي الله عنها-: «يا ابن أختي كان رسول الله -صلى الله عليه وسلم- لا يُفضِّل بعضنا على بعض في القَسْم، مِنْ مُكْثِه عندنا، وكان قَلَّ يومٌ إلا وهو يَطُوف عليْنا جميعًا، فَيَدْنُو مِنْ كلِّ امرأة مِنْ غَيْر مَسِيسٍ، حتى يَبْلُغ إلى التي هو يومُها فَيَبِيتُ عندها» ولقد قالت سَوْدة بنت زَمْعَة: حِينَ أسَنَّتْ وفَرِقَتْ أنْ يُفارِقَها رسول الله -صلى الله عليه وسلم-: يا رسول الله، يَوْمِي لعائشة، فَقَبِل ذلك رسول الله -صلى الله عليه وسلم- منها، قالت: نَقول في ذلك أَنْزَل الله -تعالى- وفي أَشْبَاهِها أُراه قال: {وإن امرأة خافت من بعلها نشوزًا} [النساء: 128].
[حسن.] - [رواه أبو داود وأحمد.]
المزيــد ...

ʽUrwah rapporte que ʽÂïshah (qu'Allah l'agrée) a dit : "Mon cher neveu, le messager d'Allah (paix et salut sur lui) ne privilégiait aucune de ses épouses quand il s'agissait de partager son temps auprès d'elles. Rares étaient les jours où il ne passait pas toutes nous voir ; il flirtait alors avec chacune d'entre elles, sans pour autant aller jusqu'aux rapports charnels. Il finissait ensuite par celle dont c'était le jour, et passait la nuit chez elle. Lorsque Sawdah Bint Zumʽah vieillit et prit peur que le messager d'Allah (paix et salut sur lui) ne se sépare d'elle, elle dit au prophète (paix et salut sur lui) : "Ô messager d'Allah, j'accorde ma nuit à ʽÂïshah" ; ce que le le prophète (paix et salut sur lui) accepta. ʽÂïshah dit : "C'est pour de telles situations qu'Allah a révélé [le verset suivant] : "Si une femme craint, de la part de son mari, une attitude hostile..." (Sourate An-Nisâ' - verset 128)
[Bon] - [Rapporté par Abû Dâwud - Rapporté par Aḥmad]

L'explication

Ce hadith démontre clairement l'équité dont faisait preuve le prophète (paix et salut sur lui) au sujet du temps qu'il passait avec chacune de ses épouses ; ʽÂïshah (qu'Allah l'agrée) explique par exemple qu'il se passait rarement une journée sans que le prophète (paix et salut sur lui) ne viennent toutes les visiter pour les câliner et les caresser, sans pour autant avoir des rapports charnels avec. Il réservait ensuite sa nuit avec celle dont c'était le tour et dormait chez elle. C'était pour le prophète (paix et salut sur lui) une manière de leur montrer de l'affection et de les rassurer, mais aussi la preuve indéniable qu'il était particulièrement bienveillant envers elles. On apprend également que [son épouse] Sawdah Bint Zumʽah proposa au prophète (paix et salut pour lui) de céder sa nuit à ʽÂïshah (qu'Allah l'agrée) ; en effet son âge avancé la fit craindre d'être répudiée par le prophète (paix et salut sur lui), mais [elle fit aussi ce geste] pour conserver l'honneur d'être la mère des croyants en restant sous le giron du messager (paix et salut sur lui). Elle déclara alors : "Je cède le jour qui me revient à ʽÂïshah". Dès lors, l'envoyé d'Allah (paix et salut sur lui) accepta son offre. Enfin, ʽÂïshah (qu'Allah l'agrée) rappela que le verset : {Si une femme craint, de la part de son mari, une attitude hostile ou indifférente, il n'y a pas d'objection à ce que les deux...} avait été révélé pour ce genre de situations ou celles qui s'en rapprochent.

La traduction: L'anglais Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le persan Indien
Présentation des traductions