عن سهل بن سعد الساعدي ـرضي الله عنه- قَالَ رَسُول اللَّه -صَلّى اللهُ عَلَيْهِ وسَلَّم-: «لو كانت الدنيا تَعدل عند الله جَناح بَعوضة، ما سَقَى كافراً منها شَرْبَة ماء».
[صحيح.] - [رواه الترمذي.]
المزيــد ...

Sahl ibn Sa’d as-Sâ’idî relate que le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : « Si ce bas monde avait, pour Allah, ne serait-ce que la valeur de l’aile d’un moustique, Il n’aurait pas accordé une gorgée d’eau au mécréant. »
[Authentique] - [Rapporté par At-Tirmidhî]

L'explication

Ce hadith nous enseigne à quel point ce bas monde est méprisé et sans valeur auprès d’Allah. Si celui-ci avait la moindre valeur auprès de Lui, Il n’aurait même pas accordé une gorgée d’eau au mécréant. A fortiori, Il n’aurait jamais laissé un mécréant jouir de ce monde et se délecter de ses plaisirs. C’est pourquoi ce bas monde est insignifiant pour d’Allah, Exalté soit-Il, contrairement à l’au-delà qui est la demeure du bien-être éternel exclusivement réservée aux Gens de foi et [inaccessible aux mécréants]. Les Gens de foi doivent donc considérer ce bas monde à sa juste valeur et cesser de tendre vers lui, puisqu’il n’est qu’un lieu de passage et non un lieu de résidence. Qu’ils en prennent donc ce dont ils ont besoin comme provision en vue de leur au-delà qui sera leur demeure dernière. Allah, Exalté soit-Il, dit : {( Tout ce qui vous a été donné n’est que jouissance éphémère et une parure de ce bas monde. Tandis que ce qu’il y a auprès d’Allah est bien meilleur et plus durable. Ne raisonnez-vous donc pas ? Est-ce que celui à qui Nous avons fait une belle promesse et qui la retrouvera est comparable à celui à qui Nous avons accordé de jouir de ce bas monde et qui, au Jour de la Résurrection, sera parmi ceux qui comparaîtront [devant Nous]... ? )} [Coran : 28/60-61].

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions