عن أبي جَمرة -نصر بن عمران الضُّبَعي- قال: «سألت ابن عباس عن المُتْعَةِ؟ فأمرني بها، وسألته عن الهَدْيِ؟ فقال: فيه جَزُورُ، أو بقرةٌ، أو شَاةٌ، أو شِرْكٌ في دم، قال: وكان ناس كرهوها، فنمت، فرأيت في المنام: كأن إنسانا ينادي: حَجٌّ مَبْرُورٌ، ومُتْعَةٌ مُتَقَبَّلَةٌ. فأتيت ابن عباس فحدثته، فقال: الله أكبر! سُنَّةُ أبي القاسم -صلى الله عليه وسلم-».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Abû Jamrah Naṣr ibn 'Imrân Aḍ-Ḍuba'î a dit : « J'ai questionné Ibn 'Abbâs au sujet du pèlerinage de l'aisance et il m'ordonna de le pratiquer. Je le questionnais également au sujet de la bête de sacrifice et il me dit : « L'offrande peut être un chameau, une vache, un mouton ou une bête partagée à plusieurs. ». Les gens étaient sceptiques au sujet du pèlerinage de l'aisance. Cependant, je vis en songe un homme crier à voix haute : « Ton pèlerinage est accepté et ton aisance également ! » Je vins voir Ibn 'Abbâs et l'en informait. Il dit : « Allah est Le plus grand ! Telle est la tradition de Abû Al-Qâsim (sur lui la paix et le salut) ».
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim]

L'explication

Abu Jamrah a interrogé Ibn 'Abbas (qu'Allah l'agrée, lui et son père) au sujet du pèlerinage de l'aisance [qui consiste à] accomplir une 'Umrah avant le Pèlerinage [et de vivre normalement, sans être en état de sacralisation entre les deux] et ce dernier l'enjoignit de le faire. Ensuite, il l'interrogea au sujet de l'offrande (Al-Hady) évoquée dans le verset de la Parole du Très Haut : {( Quand vous retrouverez ensuite la paix, quiconque a joui d’une vie normale après avoir accompli la 'Umrah en attendant le Pèlerinage, doit faire un sacrifice qui lui soit facile )} [Coran : 2/196]. Il lui dit alors que la meilleure offrande est le chameau, puis une vache, un mouton, ou un septième de bœuf ou de chameau ; c'est à dire que sept pèlerins participent pour une offrande du Pèlerinage (« Tamattu' » ou « Qirane ») ou encore un sacrifice du jour de la fête du sacrifice (« ‘ Îd Al-Aḍḥâ’ » ). Une personne avait désapprouvé le recours de Abu Ḥamzah au pèlerinage de l'aisance (« Tamattu' »), et celui-ci vit en songe quelqu'un l'interpeller en lui disant : « Ton Pèlerinage est accepté et ton aisance également ! » Il se rendit alors chez Ibn 'Abbas (qu'Allah l'agrée, lui et son père) afin de l'informer de sa belle vision étant donné que la vision pieuse est une partie de la prophétie. Ibn 'Abbas (qu'Allah l'agrée, lui et son père) se réjouit de cette vision et lui annonça la bonne nouvelle, qu'Allah l'avait guidé vers la vérité, et puis il s'exclama : « Allah est le plus Grand ! C'est bien la Sunna d'Abul-Qassim (sur lui la paix et le salut) ».

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien Vietnamese Cinghalais
Présentation des traductions