عن حُميد بن عبد الرحمن: أنه سمع معاوية -رضي الله عنه- عام حَجَّ على المِنْبَر، وتناول قُصَّة من شَعْرٍ كانت في يَدِ حَرَسِيٍّ، فقال: يا أهل المدينة أين عُلَمَاؤُكُمْ؟! سمعت النبي -صلى الله عليه وسلم- يَنْهَى عن مثل هذه، ويقول: «إنما هَلَكَت بَنُو إسرائيل حين اتَّخَذَهَا نساؤُهُم».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Ḥumayd ibn ‘Abd ar-Raḥmân relate que l’année où il a accompli le pèlerinage, il a entendu Mu’âwiyah (qu’Allah l’agrée) dire, sur la tribune, après qu’il ait pris une touffe de cheveux qu’un garde tenait dans la main : « Ô gens de Médine ! Où sont donc vos savants ?! J’ai entendu le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) interdire ce genre de choses et dire : « Les enfants d’Israël n’ont péri que lorsque leurs femmes ont utilisé ces choses ! »

L'explication

Ḥumayd ibn ‘Abd ar-Raḥmân informe du fait que l’année où Mu’âwiyah (qu’Allah l’agrée) a accompli le pèlerinage, il l’a entendu dire, sur la tribune, après qu’il ait pris une touffe de cheveux que l’un des hommes qui le protégeait tenait dans la main : « Ô gens de Médine ! Où sont donc vos savants ?! » Il a dit cela afin de les réprimander et les blâmer d’avoir été négligents dans leur façon de condamner et de corriger ce mal. Ensuite, il les informa qu’il avait entendu le Prophète (sur lui la paix et le salut) dire qu’Allah avait puni les enfants d’Israël lorsque leurs femmes ont utilisé ces touffes de cheveux afin de les ajouter aux leurs. Ils ont tous péri pour avoir approuvé ce mal, en plus des autres interdits qu’ils avaient perpétrés. Voir : « Sharḥ Muslim » (Vol.14, p.108), de Nawawî ; « Fatḥ Al-Bârî » (Vol.6, p.516).

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le Bengali Le chinois
Présentation des traductions