عن أبي موسى -رضي الله عنه- مرفوعاً: «ما من ميِّت يموت فيقوم باكِيهم فيقول: واجَبَلَاه، واسَيِّدَاه، أو نحو ذلك إلا وُكِّلَ به مَلَكَان يَلْهَزَانِه: أهكذا كُنت؟».
[حسن.] - [رواه الترمذي.]
المزيــد ...

Abû Mûsâ (qu’Allah l’agrée) relate que le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : « Il n'est pas un mort pleuré par un gémissant qui dise à son sujet : « Ô toi qui étais notre montagne ! Ô toi qui étais notre refuge ! » - ou quelque chose de semblable - sans que deux Anges, chargés de le frapper à la poitrine, ne lui disent en le moquant : « Étais-tu vraiment comme ça ? » »
Bon. - Rapporté par At-Tirmidhî.

L'explication

Lorsque le musulman décède, si quelqu’un se lève pour le pleurer en gémissant et se lamentant [prétendant] que ce défunt était pour lui « Tel une montagne sur laquelle on se reposait dans les moments difficiles », ou encore qu’il était « Le refuge et le soutien vers lequel on se dirigeait », alors deux Anges viendront à lui pour le frapper en le moquant : « Étais-tu comme ce fût dit ? »

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien kurde Haoussa
Présentation des traductions