عن أبي علي سويد بن مُقَرِّن -رضي الله عنه- قال: لقد رَأَيْتُنِي سابع سبعة من بني مُقَرِّن ما لنا خادم إلا واحدة لطمها أصغرنا فأمرنا رسول الله -صلى الله عليه وسلم- أن نعتقها وفي رواية: «سابع إخوة لي».
[صحيح.] - [رواه مسلم.]
المزيــد ...

Abû ‘Alî Suwayd ibn Muqarrin raconte : « Nous étions sept parmi les enfants de Muqarrin et nous n’avions qu’une esclave pour nous sept que le plus jeune d’entre nous gifla un jour. Le Prophète (sur lui la paix et le salut) nous ordonna alors de la libérer. » Dans une version : « Nous étions sept frères. »

L'explication

Suwayd ibn Muqarrin raconte qu’il était un des sept frères, fils de Muqarrin, tous étaient des Compagnons et des émigrés, ce qui représentait un cas unique. Ces frères et lui n’avaient à leur service qu’une seule esclave. Et lorsque le plus jeune d’entre eux la gifla, le Prophète (sur lui la paix et le salut) leur ordonna de l’affranchir pour expier le fait de l’avoir frappée.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan
Présentation des traductions