عن أبي هريرة -رضي الله عنه- قال: قال النبي -صلى الله عليه وسلم-: «أَيُّمَا رَجُلٍ أَعْتَقَ امْرَأً مسلمًا، استَنْقَذَ الله بكلِّ عُضْوٍ منه عُضْوا منه مِن النار».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

D'après Abû Hurayrah - qu'Allah l'agrée - qui a dit : Le Prophète - paix et salut sur lui - a dit : " Quiconque affranchit [de l'esclavage] un individu musulman, alors, pour chacun de ses membres, Allah délivrera de l'Enfer chacun de ses membres. "
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim]

L'explication

Dans ce hadith, Abû Hurayrah - qu’Allah l’agrée - nous informe que le Prophète - paix et salut sur lui - a montré le mérite de l’affranchissement d’esclaves et de les délivrer du joug de l’esclavage. Et ceci est un des plus sublimes actes d’obéissance et une des plus immenses formes de rapprochement [d’Allah]. En effet, cela est une des causes de l’affranchissement [du feu] de l’Enfer. Lorsqu’une personne affranchit cet esclave pour Allah - le Très-Haut - alors Sa rétribution est qu’Allah l’affranchisse [en échange] de l’Enfer, car la récompense est en fonction des œuvres accomplies. Par conséquent, cet affranchisseur d’esclave est récompensé en étant affranchi de l’Enfer. Et ceci - et Allah est plus savant - est dû au fait que cet esclave est considéré dans son jugement comme réduit à néant, c’est-à-dire : il n’est pas libre de ses agissements. Plutôt, on agit avec lui de la même manière qu’on agit avec une bête. Ainsi donc, son affranchissement est comme le fait de le faire sortir du néant vers l’existant étant donné qu’à travers cet affranchissement, il y a sa délivrance vis-à-vis du préjudice du joug de l’esclavage, la possession de sa propre personne et des avantages qui en découlent, le parachèvement de ses devoirs et sa possibilité d’agir à sa guise et de mener [lui-même] les affaires de sa vie selon sa volonté et son choix dans les limites de la législation.

La traduction: L'anglais Le bosniaque Le russe Le persan Indien
Présentation des traductions