عن أبي هريرة -رضي الله عنه- أنه كان يقول: «شر الطعامِ طعامُ الوليمة، يُدعى لها الأغنياء ويُترك الفقراء، ومن تَرك الدعوة فقد عصى الله ورسوله -صلى الله عليه وسلم-».
[صحيح.] - [متفق عليه، ورواه مسلم مرفوعًا أيضًا إلى النبي -صلى الله عليه وسلم-.]
المزيــد ...

Abû Hurayrah (qu'Allah l'agrée) disait : « Quel mauvais repas que celui des noces où l'on invite les riches et l'on délaisse les pauvres ! Et quiconque ne répond pas à l'invitation a certes désobéi à Allah et à Son Messager (sur lui la paix et le salut) ! »
Authentique. - Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim.

L'explication

Cette parole d'Abû Hurayrah (qu'Allah l'agrée), qui est considérée comme remontant jusqu'au Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) et qui a aussi été rapportée de ses paroles à lui-même (sur lui la paix et le salut), précise que le pire repas est le repas de noces où l'on invite exclusivement les riches et pas les pauvres, et c'est considéré comme du mépris à l'égard de ces personnes pauvres. De plus, le fait d'inviter [spécifiquement] les personnes riches est un signe d'ostentation, de vanité et de recherche de renommée. Voilà pourquoi ce repas [de noces] est le pire des repas. Cependant, si cette invitation comporte les deux parties, alors son caractère détestable disparaît [aussitôt]. En effet, à la base, le repas de noces a été légiféré afin d’afficher la gratitude à Allah pour le bienfait du mariage. Par ailleurs, le hadith enseigne que quiconque ne répond pas à l'invitation d'un repas de noces sans excuse valable a certes désobéi à Allah et à Son Messager (sur lui la paix et le salut) compte tenu de l'ordre strict et rigoureux d'y répondre et vu les nombreux avantages que cela comporte.

La traduction: L'anglais Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le chinois Le persan Indien kurde
Présentation des traductions