عن أبي بكرة -رضي الله عنه-: أن رجلًا ذكر عند النبي -صلى الله عليه وسلم- فأثنى عليه رجلٌ خيرًا، فقال النبي -صلى الله عليه وسلم-: «ويحك! قطعت عنق صاحبك» يقوله مرارًا: «إن كان أحدكم مادحا لا محالة فليقل: أحسب كذا وكذا إن كان يرى أنه كذلك وحسيبه الله، ولا يُزكَّى على الله أحد».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Abû Bakrah (qu'Allah l'agrée) relate qu'un homme en flatta un autre alors que le Prophète (sur lui la paix et le salut) était présent et que ce dernier dit : « Malheur à toi ! Tu as tranché le cou de ton compagnon ! » et il le répéta à plusieurs reprises [puis dit] : « Si l'un d'entre vous tient absolument à flatter son compagnon, qu'il pense être digne de certains attributs, qu'il dise : " Je considère qu'untel est comme ceci et comme cela... et Allah est son Juge " et qu'il ne vante la pureté de personne devant Allah. »
Authentique. - Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim.

L'explication

On trouve dans ce récit des directives prophétiques bénies. En effet, le musulman doit éviter de faire l'éloge d'une personne avec exagération, car l'arrogance et le contentement de soi sont des voies par lesquelles Satan pénétre l'individu. De plus, l'exagération lors de l'éloge et la louange inonde la personne qui les reçoit d'arrogance et d'orgueil jusqu'à ce qu'il périsse. En somme, le musulman se doit d'être juste lorsqu'il fait l'éloge d'une personne. Il doit aussi remettre la connaissance réelle de la situation des gens à Allah, Gloire et Pureté à Lui, Celui qui est Seul à connaître les secrets de l'âme.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien Vietnamese Cinghalais kurde
Présentation des traductions