عن أنس -رضي الله عنه- قال: إنْ كانَتْ الأَمَةُ من إمَاءِ المدينةِ لتَأخُذُ بيدِ النبيِّ -صلى الله عليه وسلم- فَتَنْطَلِقُ بِهِ حيثُ شَاءتْ.
[صحيح.] - [رواه البخاري .]
المزيــد ...

Anas (qu’Allah l’agrée) a dit : « N’importe laquelle esclave parmi les esclaves de Médine pouvait prendre le Prophète (sur lui la paix et le salut) par la main et le conduire là où elle le désirait. »

L'explication

Ce ḥadith souligne l’humilité du Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) qui fut est reste la plus noble des créatures. Ainsi, une esclave parmi les esclaves de Médine venait à lui, le prenait par la main et l’emmenai là où elle le désirait afin qu’il l’aide dans son affaire. En effet, le Prophète (sur lui la paix et le salut) qui était la plus noble créature ne lui demandait même pas : « Où m’emmènes-tu ? » ou bien : « Va voir une autre personne ! » Au contraire, le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) allait avec elle et il satisfaisait à sa demande. Et grâce à cela, Allah, à Lui la puissance et la grandeur, a élevé davantage la gloire et la grandeur de son Prophète (sur lui la paix et le salut). Remarque : Le sens voulu par l'expression « prendre par la main » ne signifie pas que sa main (sur lui la paix et le salut) touchait celle de l'esclave. Al-Ḥâfiẓ a dit : « Ce qui est voulu par l'expression « prendre la main » est ce qui l'accompagne de douceur et de docilité, et qui consiste ici en une modestie extrême du fait qu'il soit fait mention de la femme et non de l'homme, qu'elle était esclave et non libre et que son statut d'esclave soit mentionné d'une manière générale indiquant qu'il (sur lui la paix et le salut) se comportait ainsi avec n'importe laquelle des esclaves.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan
Présentation des traductions