عن جابِر بن عبد الله -رضي الله عنهما- قال: «جاء رجل والنبي -صلى الله عليه وسلم- يَخْطُبُ الناس يوم الجمعة، فقال: صليت يا فلان؟ قال: لا، قال: قم فاركع ركعتين، -وفي رواية: فصل ركعتين-».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Jâbir ibn ‘AbdiLlâh (qu’Allah l’agrée) relate : « Un homme arriva pendant que le Prophète (sur lui la paix et le salut) prononçait son sermon le jour du Vendredi, il lui dit alors : « Ô Untel ! As-tu prié ? » [L’homme] répondit : « Non ! » Il lui dit : « Lève-toi et fais deux unités de prière! » Et dans une autre version : « Prie donc deux unités de prière ! »

L'explication

Sulayk Al-Ghatafânî entra dans la Mosquée du Prophète (sur lui la paix et le salut) pendant que ce dernier prononçait son sermon. Il s’est assis pour écouter mais sans faire la prière de salutation de la mosquée, soit par ce qu’il ne savait pas qu’il fallait la faire, soit parce qu’il pensait qu’écouter le sermon prévalait [sur la prière]. Mais le sermon n’empêcha pas le Prophète (sur lui la paix et le salut) de s’adresser à lui et de lui dire : « Ô Untel, au fond de la mosquée ! As-tu prié sans que je te voie ? » Celui-ci répondit : « Non ! » Il lui dit : « Lève-toi et prie deux unités de prière ! » Et dans une version rapportée par l’imam Muslim, il lui ordonna de les faire de manière concise. Cette scène se déroula devant une grande foule, parce qu’apprendre à cet homme [ce qu’il fallait faire] ne pouvait pas attendre et parce que c’était l’occasion pour tous ceux qui étaient présents de [retenir aussi] la leçon. Ainsi, il est légiféré pour celui qui entre dans la mosquée pendant le sermon, de prier, et ce ḥadith en est la preuve. Il y a également cet autre ḥadith [où le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) a dit] : « Lorsque l’un d’entre vous arrive pendant le sermon le jour du vendredi, qu’il fasse deux unités de prière rapidement. » Dans son commentaire [du recueil authentique] de Muslim, l’imam An-Nawâwî a dit à propos de ce ḥadith : « Ce texte ne peut faire l’objet d’aucune interprétation. Et je n’imagine pas qu’un savant, à qui parvienne cette version, et qui la considère comme authentique, puisse la contredire. »

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le Bengali Le chinois
Présentation des traductions