عن أبي سعيد الخدري -رضي الله عنه- مرفوعاً: «احْتَجَّتِ الجنَّة والنَّار، فقالتِ النَّار: فيَّ الجبَّارون والمُتَكَبِّرُون. وقالتِ الجنَّة: فيَّ ضُعَفَاء الناسِ ومساكِينُهُم، فقضى الله بَيْنَهُمَا: إِنك الجنَّة رحْمَتي أَرحم بك من أشاء، وإِنك النَّار عذابي أُعذب بك من أشاء، ولِكِلَيْكُمَا عليَّ مِلْؤُهَا».
[صحيح.] - [رواه مسلم.]
المزيــد ...

Abû Sa’îd al Khudrî relate que le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : « [Un jour], le Paradis et l’Enfer débattirent; l’Enfer dit : « J’accueille les tyrans et les orgueilleux ! » et le Paradis dit : « J’accueille les faibles et les pauvres. » Alors, Allah décida de trancher entre eux et dit : « Toi, le Paradis, tu es Ma miséricorde par laquelle Je fais miséricorde à qui Je veux ; et toi, l’Enfer, tu es Mon châtiment par lequel Je châtie qui Je veux ! Et Je me fais un devoir de vous remplir tous les deux. »

L'explication

Le sens de ce hadith est que le Paradis et l’Enfer ont débattu, discuté, chacun des deux avançant ses arguments. Cet événement relève du domaine de l’invisible et nous nous devons d’y croire, même s’il est difficile à l’esprit de concevoir une telle chose. Le Paradis a donc avancé des arguments à l’encontre de l’Enfer, et ce dernier a fait de même. L’Enfer a argumenté en disant qu’il contenait les tyrans et les orgueilleux. Les tyrans sont des gens rudes et durs. Quant aux orgueilleux, ils sont ceux qui se considèrent supérieurs et au-dessus des autres. Ils méprisent les gens et rejettent la vérité. C’est comme le Prophète (sur lui la paix et le salut) l’a dit lorsqu’il a défini l’orgueil : « [L’orgueil] C’est rejeter la vérité et mépriser les gens. » Les tyrans et les orgueilleux sont donc les gens de l’Enfer, qu’Allah nous en préserve. Toutefois, il se peut qu’un des habitants de l’Enfer ait été une personne sociable et aimable avec les gens, dotée de nobles caractères; cependant, il s’était enorgueillit face à la vérité. Sa sociabilité et son amabilité ne lui sont donc d’aucune utilité, et au contraire, il sera décrit comme un être tyrannique et orgueilleux même s’il s’est montré aimable et sociable avec les gens. Et cela, parce qu’il se comportait comme un tyran et un orgueilleux vis-à-vis de la vérité. Quant au Paradis, celui-ci a dit que ses habitants étaient les personnes faibles et les gens pauvres. En effet, de manière générale, ils sont ceux qui se plient à la vérité et se soumettent devant elle [lorsqu’elle se présente à eux] contrairement aux tyrans et aux orgueilleux. Allah (Gloire sur Lui) a donc tranché entre les deux en disant au Paradis : « Toi, le Paradis, tu es Ma miséricorde par laquelle Je fais miséricorde à qui Je veux » et à l’Enfer : « Toi, l’Enfer, tu es Mon châtiment par lequel Je châtie qui Je veux. » Et, Allah (Gloire sur Lui) conclut en disant : « Et Je me fais un devoir de vous remplir tous les deux. ». Allah (Gloire sur Lui) s’est donc personnellement engagé à remplir le Paradis et l’Enfer. n'oublons pas toutefois que Sa grâce et Sa miséricorde sont plus grandes que Sa colère. Ainsi, au Jour de la Résurrection, sera jeté en Enfer celui qui doit y être jeté jusqu’à ce que ce dernier demande : « Y’en a-t-il encore ? », signifiant par-là : « Donnes en moi, rajoutes en moi, jettes en encore plus, etc. » Alors, Allah y mettra sa jambe. Et dans une [autre version] : Il posera Son pied. Alors, l’Enfer se pliera sur lui-même et chacune de ces parties s’entremêlera les unes avec les autres. A ce moment-là, l’Enfer dira : « Assez, Assez ! » C’est donc ainsi qu’il sera rempli. Quant au Paradis, il sera [immensément] vaste, aussi large que les Cieux et la Terre. Ses habitants y entreront et y resteront [éternellement], et il y aura encore de nombreuses autres faveurs. Le Paradis sera tellement vaste qu’Allah (Gloire sur Lui), qui s'est engagé à le remplir, créera, par Sa grâce et Sa miséricorde, des gens pour entrer au Paradis.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan
Présentation des traductions