عن أبي هريرة -رضي الله عنه- أن أبا بكر الصديق -رضي الله عنه- قال: يا رسول الله مُرني بكلمات أقُولُهُنَّ إذا أصبَحتُ وإذا أمسَيتُ، قال: «قل: اللهم فاطِرَ السماوات والأرض عالم الغيبِ والشهادة، ربَّ كُلِّ شَيءٍ ومَلِيكَه، أَشْهد أن لا إله إلا أنت، أعوذ بك من شرِّ نفسي وشرِّ الشيطان وشِرْكِهِ وأن أقترف على نفسي سوءًا أو أجرُّه إلى مسلم» قال: «قلها إذا أصبحت، وإذا أمسيت، وإذا أخذْتَ مَضْجَعَك».
[صحيح.] - [رواه أبو داود والترمذي والنسائي وأحمد.]
المزيــد ...

Abû Hurayra (qu'Allah l'agrée) relate : « Abû Bakr as-Siddîq (qu'Allah l'agrée) demanda : ô Messager d'Allah ! Conseille-moi des paroles à dire le matin et le soir ! [Le Prophète] dit : dis : ô Allah ! Créateur des cieux et de la terre, connaisseur de l'invisible et du visible, Seigneur et Maître de toute chose, je témoigne qu'il n'est de divinité que Toi, je me réfugie auprès de Toi contre mon propre mal et contre le mal du diable et son polythéisme. « Dis-le le matin » ajouta le Prophète « le soir et quand tu te couches ».

L'explication

Cette formule fait partie des formules d'évocation d'Allah que l'on dit le matin et le soir. Le Prophète (sur lui la paix et le salut) l'a enseignée à Abû Bakr (qu'Allah l'agrée) quand ce dernier lui dit : apprends-moi. Il lui enseigna alors une formule d'évocation et d'invocation qu'il pouvait dire le matin et le soir. Il lui a donc ordonné de dire : Ô, Allah ! Créateur des cieux et de la terre : ô, Allah, Toi qui as créé les cieux et la terre sans modèle existant, Toi qui les as inventés et les as fait sortir du néant sans modèle préalable. Connaisseur de l'invisible et du visible : Toi qui connais ce que les créatures peuvent percevoir et ce qu'elles ne peuvent percevoir. En effet, Allah connait le passé, le présent et le futur. Seigneur et maître de toute chose : ô, Seigneur et maître de toute chose. Allah est le Seigneur de toute chose et le Maître de toute chose. J'atteste qu'il n'est de divinité que Toi : je reconnais par la parole et par le cœur que Toi seul mérites d'être adoré. Tout ce qui est adoré en dehors d'Allah est nul et ne mérite pas d'être adoré. Allah seul mérite l'adoration. Je me réfugie auprès de Toi contre mon propre mal, car l’âme comporte différents maux comme il est dit dans le Coran: (et je ne m'innocente pas, car l'âme ordonne le mal, sauf pour celui à qui mon Seigneur a fait miséricorde). Ainsi, si Allah ne te préserve pas de tes propres maux, ton âme te nuira et t'ordonnera le mal. Au contraire, s'Il te protège de son mal, Il te mènera à tout ce qui t'est bénéfique. Et contre le mal du diable et son polythéisme : tu demandes à Allah de te protéger du mal du diable et du polythéisme auquel il appelle. Le terme "chirk" traduit ici par polythéisme peut être lu "charak" et signifie dans ce cas : son filet, son piège, comme l'objet par lequel on chasse les oiseaux, les poissons, etc...En effet, le diable tend des pièges par lesquels il s'empare des êtres humains, comme les plaisirs, les idéologies erronées et autres... "Contre le fait de me causer du tort ", de m'attirer du mal, "ou de l'attirer à un musulman". Le Prophète (sur lui la paix et le salut) a donc ordonné à Abû Bakr de prononcer ces paroles le matin, le soir, et en se couchant.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le Bengali Le chinois
Présentation des traductions