عن عُقْبَة بْن عَامِرٍ -رضي الله عنه- قال: «نَذَرَتْ أُخْتِي أَنْ تَمْشِيَ إلَى بَيْتِ الله الْحَرَامِ حَافِيَةً، فَأَمَرَتْنِي أَنْ أَسْتَفْتِيَ لَهَا رَسُولَ الله-صلى الله عليه وسلم- فَاسْتَفْتَيْتُهُ، فَقَالَ: لِتَمْشِ وَلْتَرْكَبْ».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

‘Uqbah Ibn ‘Âmir (qu’Allah l’agrée) relate : « Ma sœur avait fait le vœu de se rendre à la Maison sacrée d’Allah en marchant et pieds nus. Elle me demanda de solliciter du Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) un avis juridique. Je lui demandai et il me répondit : « Qu’elle commence à pied, et ensuite qu’elle monte à cheval. »

L'explication

Fait partie de la nature humaine de s’enthousiasmer à certains moments et de s’imposer certaines choses qui se révèlent, après coup, trop pénible. Voilà pourquoi notre législation incite à la modération et à ne pas se surcharger dans l’adoration, et cela afin de la préserver. A ce sujet, dans ce hadith, la sœur de ‘Uqbah Ibn ‘Âmir sollicita son frère pour qu’il interrogeât le Prophète (sur lui la paix et le salut) à propos d’un vœu qu’elle avait fait de venir à la Maison Sacrée en marchant pied nus. Le Prophète (sur lui la paix et le salut) jugea que cette femme avait la capacité de marcher et donc il lui ordonna de marcher autant qu’elle le pouvait, et lorsqu’elle n’en serait plus capable, alors seulement, elle pouvait prendre une monture.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan
Présentation des traductions