عن أبي مالك الأشجعي سعد بن طارق -رضي الله عنه- قال: قلت لأبي: يا أبت إنك قد صليت خلف رسول الله -صلى الله عليه وسلم- وأبي بكر وعمر وعثمان وعلي هاهنا بالكوفة، نحوًا من خمس سنين، «فكانوا يَقْنُتُونَ في الفجر؟» فقال: أَيْ بُنَيَّ مُحْدَثٌ.
[صحيح.] - [رواه الترمذي وابن ماجه وأحمد.]
المزيــد ...

Abu Mâlik Al-Ashja'î Sa'd ibn Ṭariq (qu'Allah l'agrée) relate : « J'ai demandé à mon père : "Ô mon père ! Tu as accompli la prière derrière le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut), Abu Bakr, 'Umar, 'Uthmân et 'Alî (qu'Allah les agrée) ici, à Al-Kûfah, pendant cinq années. Pratiquaient-ils le Qunût lors de la prière de l'aube ? - Il répondit : Ô mon fils, c'est une chose innovée !" »
Authentique. - Rapporté par Ibn Mâjah.

L'explication

Ce noble hadith indique clairement que si le Qunût, [l’invocation d’imploration qui se fait debout, lors de la prière] effectué pendant la prière de l'aube (« ṣalâtu-l-fajr ») n'est pas due à une calamité précise, c'est une innovation. Le savant de l'Islam Ibn Taymiyah (qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit : "Le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) ne pratiquait pas le Qunût en dehors de la prière du Witr, sauf si une catastrophe frappait les musulmans. En ce cas, il invoquait lors de toutes les prières mais plus particulièrement pendant celle de l'aube (« ṣalâtu-l-fajr ») et du couchant (« ṣalâtu-l-maghrib»). Celui qui étudie la Sunnah constatera indubitablement que le Prophète (sur lui la paix et le salut) ne pratiquait pas constamment de Qunût dans une prière.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien kurde Haoussa
Présentation des traductions