عن عائشة -رضي الله عنها-: "أُنْزِلَتْ هذه الآية: {لا يؤاخذكم الله باللغو في أيمانكم} [البقرة: 225] في قول الرجل: لا والله وبَلَى والله".
[صحيح.] - [رواه البخاري.]
المزيــد ...

D'après 'Aïcha - qu'Allah l'agrée - : " Le verset suivant : {Allah ne vous tient pas rigueur pour la futilité dans vos serments.} [Sourate : la Vache, 2 : 225] est descendu concernant la parole d'un homme qui avait dit : " Non, par Allah ! " et " Plutôt si, par Allah ! ".
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bûkhârî]

L'explication

Allah - le Très-Haut - a dit : {Allah ne vous tient pas rigueur pour la futilité dans vos serments.} [Sourate : la Table, 5 : 89]. Alors, ici, ‘Aïcha qu’Allah l’agrée a interprété cette futilité de serment comme étant ce qui était répété par les langues des personnes après la proclamation de leur parole : « Non, par Allah ! » Et : « Plutôt si, par Allah ! » C’est quelque chose qui court sur la langue [des gens] et n’émane pas du cœur. De même, parmi cette futilité de serment évoqué dans ce verset, il y a le juron de l’homme à propos d’une affaire passée dont il pense qu’elle a été comme il a dit alors qu’ensuite il s’est aperçu que celle-ci était différente de ce qu’il a cru. Il en est encore de même d’un serment qu’il a contracté et dont il pense qu’il est véridique en lui-même, mais ensuite il s’aperçoit qu’il est différent. Ainsi, ceci est une futilité à laquelle la personne n’est pas liée ni tenue et il n’y a pas d’expiation pour celle-ci du fait de Sa parole - le Très-Haut - : {Allah ne vous tient pas rigueur pour la futilité dans vos serments.} C’est-à-dire : Il ne vous punit pas et Il ne vous impose une expiation pour ce qui a émané de vous comme serments que le jureur a visé comme objectif. Enfin, il en est encore de même, si la personne a contracté un serment en pensant qu’il est véridique et en fait ce n’en est pas le cas, comme quiconque jurerait sur quelqu’un d’autre dont il pense qu’il va lui obéir mais [finalement] il ne le fait pas. Et ce qui est le plus en droit d’être inclus dans le verset est l’interprétation d’Aïcha - qu’Allah l’agrée - car elle a assisté à la descente [et la Révélation] (du Coran) tout en étant connaisseuse de la langue arabe.

La traduction: L'anglais Le bosniaque Le russe Le persan Indien
Présentation des traductions